Avoir un petit pénis travaille l’esprit de bon nombre d’hommes. Mais contrairement à ce que beaucoup pensent, le sexe masculin est rarement de taille insuffisante. Si cela s’avère être le cas, l’homme perd toute confiance en lui. Il se mure dans le silence et devient frustré. La plupart du temps, c’est son attitude qui aggrave sa situation, pas la taille de son membre. Mais comment cultiver une vie sexuelle complète avec un sexe de taille inférieure à la moyenne ? Votre love coach va vous rassurer !

La symbolique du sexe masculin 

Le pénis, ah quelle affaire, pas vrai ? Bien souvent, l’homme calque sa sexualité et sa puissance sexuelle autour de ce morceau de viande. Quel garçon n’a jamais mesuré ou comparé son zizi avec son voisin dans les douches ? Quel homme ne s’est jamais posé des questions quant à sa place parmi la moyenne mondiale des pénis

En réalité, le pénis est la source de la virilité pour beaucoup d’hommes, à tort selon moi. La virilité est avant tout une attitude et un état d’esprit. Mais certains voient les choses autrement. La contenance de leur caleçon doit être énorme pour qu’ils soient rassurés. C’est compréhensible, mais un homme n’a pas besoin de ça pour être épanoui sexuellement. 😉

À partir de quelle mensuration un pénis est jugé petit ?

Avant toute chose, sachez messieurs qu’il existe des moyens pour lutter contre votre problème. La meilleure reste de consulter un spécialiste, tel qu’un urologue, si vous sentez une frustration. Généralement, les hommes se trompent sur l’insuffisance de leur taille pénienne. Tout cela est dû au porno

En réalité, un sexe masculin est jugé trop petit lorsqu’il ne dépasse pas les 7 centimètres en érection. C’est ce que l’on appelle un micro pénis. Ce cas-là peut être problématique car la longueur n’excède pas celle d’un doigt.

Le deuxième cas concerne plus d’hommes. Il s’agit de ceux qui ont des pénis inférieurs à la moyenne mondiale, estimée à 13 centimètres. On parlera ici de pénis plus petits mais pas impuissants. Souvenez-vous que le vagin mesure de 8 à 12 centimètres de profondeur en moyenne, alors inutile d’avoir un tronc d’arbre à la place de la quéquette !

Les préjugés sur les verges plus petites

« Bah alors, on en a une petite ? » ou « Ouais ouais c’est ça, t’as peur en fait ! T’es une petite bite ! ». Voilà le genre de phrases qu’un garçon peut entendre étant jeune. En plus de la consommation de vidéos pornographiques, l’environnement social peut jouer sur l’appréciation de l’enfant vis-à-vis de son pénis. Le fait d’en avoir une petite devient non seulement un complexe physique car lié au mental, mais aussi un complexe social. L’homme se sent affaibli et humilié.

Avec l’âge, les choses deviennent plus graves et une psychose s’installe. Cela peut influer sur la possibilité d’avoir son premier rapport sexuel avec une femme, voire sur la libido. En plus des micro pénis, qui restent cela dit rarissimes, les petits sexes souffrent de moqueries. Cela ne devrait pas être le cas !

Mal renseignée, la fille peut penser que cela ne lui fera rien. Pourquoi ? Car elle aura entendu une copine lui parler de l’engin énorme de son copain. Mal renseigné, le garçon peut penser qu’il lui faut un pénis hors normes pour donner du plaisir. Les personnes expérimentées et à l’aise avec leur sexualité savent bien évidemment que tout cela est un ramassis de conneries !

Un couple est au lit. La femme regarde le pénis de l'homme. Ce dernier semble mécontent de la taille de son sexe. Il pense avoir un petit pénis.Souvent, l’homme se voile la face sur ses mensurations !

Avoir un petit pénis : comment vivre avec ?

Vivre avec un petit pénis en érection n’est pas facile. L’homme peu sûr de lui ne pourra pas s’empêcher d’y penser. « Et si elle n’a eu que des grosses avant moi ? » ou « Si ça se trouve elle a besoin d’un sexe épais pour jouir ! » sont des pensées communes pour un homme.

Le titre de cette partie est là pour interpeller. Il n’y a pas à se demander comment vous pouvez vivre avec votre petit pénis ! Ce n’est pas une fatalité, ni une maladie, ou une honte ! Votre corps est unique et ne se limite pas à un phallus. Les femmes ne voient pas l’homme comme un pénis sur pattes. Elles regarderont votre manière d’assumer votre sexualité, votre façon de lui faire l’amour et votre désir vis-à-vis d’elle.

Apprivoiser son corps est important. Se connaître et apprécier sa sexualité seul est indispensable pour le faire ensuite à deux. Identifiez quelles sont vos forces. Vous avez une sensibilité ? Servez-vous en ! Vous êtes agile avec votre langue ? Utilisez-la ! Vos doigts sont aussi efficaces que de douces décharges électriques ? Que faites-vous encore ici ?

Les avantages d’un phallus moins gros

On est fait comme on est fait, rien ne peut changer. S’accepter est une étape primordiale. Le mental fait presque tout le boulot. Mais existe-t-il des avantages d’avoir un pénis plus petit ? Oh oui ! Les voici :

  • un petit pénis fera moins mal aux femmes avec un vagin étroit ;
  • le sang se stocke plus facilement, donnant un effet vigoureux au pénis ;
  • une quéquette bien tendue et veineuse excite plus l’œil de madame qu’une grosse qui pendouille ;
  • la fellation, la sodomie, la pénétration vaginale, etc. sont simplifiées ;
  • le choix d’un préservatif est plus large que pour les hommes aux mensurations XXL ;
  • vous pourrez vous frotter au pubis de madame en pénétrant à fond sans vous inquiéter d’éventuelles douleurs ;
  • tout ce qui est petit est mignon, non ?

Chaque épée a son fourreau dédié, ne l’oubliez pas. Ce n’est pas parce qu’une femme avec qui vous avez couché vous a dit que vous étiez trop petit qu’une autre vous dira pareil. Beaucoup de femmes ne prennent pas de plaisir avec des sexes trop gros. À vous d’en profiter !

La vérité sur les petits zizis

Il faut le répéter car c’est important : vous n’êtes peut-être pas aussi diminués dans le slip que vous le pensez ! Pour en avoir le cœur net, testez des capotes aux mensurations moyennes. Si celles-ci vous serrent ou sont limitées niveau longueur, vous devriez être rassurés.

Avoir un petit pénis. Quelle est donc la vérité sur le sujet ? Vous ne pourrez pas plaire à toutes les femmes, comme un gros pénis ne le peut. L’essentiel est ailleurs. Il faut aller chercher du côté de l’alchimie des corps, autrement dit quelque chose qui ne se mesure pas et ne s’anticipe pas ! 

Les déchirures vaginales, les frottements, les irritations, etc. Tout cela ne devrait pas vous être familier. Mais je veux en venir à une chose essentielle : votre pénis n’est pas votre seule arme. L’homme qui connaît les femmes sait que la pénétration n’est pas l’accès à l’orgasme pour la majorité d’entre elles. Ce n’est qu’une étape de plaisir en plus. Votre langue, vos caresses, vos baisers et vos doigts sont vos meilleures armes. Le clitoris le sait lui, grâce au cunnilingus  !

Elle ne ressent rien pendant la pénétration, que faire ?

Avoir un petit pénis n’est pas une fatalité. Comment ça ? Et bien j’entends par là que vous n’êtes pas destinés à être nuls au lit ! Votre copine, votre compagne, votre femme ou votre partenaire peut ne rien ressentir lors de l’acte sexuel.

Les raisons de cette absence de sensations vaginales peuvent êtres nombreuses. Parfois, c’est le manque d’envie ou le fait d’avoir un vagin trop large pour le sexe en question. Mais le plus souvent, cela vient d’un manque de connexion érotique. La fille n’est pas connectée à son sexe. Elle pense à autre chose. La taille n’a donc rien à voir. 

Certaines femmes peuvent avoir subi des traumatismes par le passé. Leur vagin n’est donc pas érotisé. Leur mental n’est pas en adéquation avec leur corps. Si vous suivez ma chaîne, vous savez à quel point les femmes ont besoin d’émotions pour être heureuses sexuellement ! 

Outre les va-et-vient, il existe des tas de façons de donner du plaisir à une femme. Osez différentes positions, doigtez-la, léchez-la, embrassez-la et parlez-lui. La découverte du corps de l’autre est un processus long et inévitable. Ne bâclez pas ce moment si important et sensuel !

Une femme regarde le pénis de son homme. Elle sourit à pleines dents.L’important est que ça fonctionne bien au lit !

Les meilleures positions pour les petites tailles

Le fait d’avoir un petit pénis ne dérange pas certains hommes. Comment font-ils pour assurer au lit ? Ils ont l’attitude et connaissent le corps des femmes. Le problème d’un petit zizi est bien souvent mental. L’avis des femmes sur la taille ne devrait pas influer sur votre sexualité. En montrant votre fragilité, vous vous soumettez au jugement d’autrui. Existe-t-il des positions pour donner aux petits pénis une occasion de briller ? Et bien oui ! Et nous allons en voir trois faciles à exécuter !

1. Le missionnaire, classique mais aux capacités insoupçonnées

Le missionnaire est banalisé dans le sexe. Pourtant, c’est probablement la position la plus importante. Il allie la tendresse et la bestialité. Vous pouvez regarder votre partenaire dans les yeux et la pénétrer à intensité variable. 

Pour optimiser les sensations, remontez votre bassin à chaque pénétration en cambrant vos fesses. Ajoutez à cela un coussin épais en dessous des fesses de madame, ou bien vos propres mains. Cela aura pour effet d’incliner la pénétration pour augmenter la pression sur le point G. Le petit bonus ? Optez pour un anneau pénien vibrant. Porté à la base, il vous fera jouir intensément et titillera le clitoris de votre compagne !

2. La levrette, la position phare des petits pénis

On la voit partout dans les pornos. Il faut dire qu’elle fait appel aux plus bas instincts humains. La partenaire est de dos et se fait prendre par les fesses. C’est terriblement excitant ! Mais croyez-moi, les actrices de films pornographiques doivent se retenir de hurler de douleur. Pourquoi ? Car la levrette permet une inclinaison de pénétration directe vers le point G, mais aussi vers le fond du vagin. 

En d’autres termes, plus le pénis est conséquent, plus les sensations sont fortes, mais aussi douloureuses. Si la fille n’a pas ce qu’il faut niveau garage, votre voiture ne pourra faire son créneau. Le petit pénis, lui, est à l’aise et peut y aller sans trop de mal. Madame n’en sera que plus satisfaite. Pour plus de sensualité et d’efficacité, faites en sorte qu’elle se cambre. Tout le haut du corps de la femme se retrouve alors allongé, offrant une vue imprenable ! 😛

3. La sodomie, le tunnel étroit délicat à explorer

Pas de tabous ici ! Avoir un petit pénis permet de visiter l’autre trou de la femme sans trop de dégâts. Si elle est d’accord et que l’hygiène est présente, pourquoi s’en priver ? Un petit phallus rentrera bien plus facilement dans cette vallée sombre. Cela apportera plus de détente et un meilleur confort. L’anus a de particulier qu’il ne lui en faut pas beaucoup pour être stimulé. Commencez par un doigt avant d’y engager popol !

Avoir un petit pénis ne vous limite pas à une certaine forme de sexualité. Ayez conscience de vos propres forces, parcourez le corps féminin, et vous découvrirez en vous un charisme sexuel débordant ! Envie de savoir comment faire l’amour à une femme comme un dieu ? Suivez-moi ! 😊