Beaucoup d’hommes se posent des questions sur ce que les femmes ne disent pas. Et si vous saviez messieurs ! L’être humain est cachotier. En sexualité, les femmes ont une pression directement liée à la société. Ce n’est pas naturel pour elles de parler de sexe. Elles ne veulent pas être jugées par les autres, et encore moins par leur compagnon. Le plus tabou reste leurs envies, leurs désirs, leurs fantasmes, qu’elles gardent précieusement au fond d’elles. Mais quelles sont les principales vérités sexuelles que les femmes ne veulent pas révéler ? En voici 7 que j’ai compilées pour vous !

Pourquoi une femme s’exprime peu sur sa sexualité ?

Nous avons déjà abordé ce point auparavant, mais c’est utile de rafraîchir les esprits pas vrai ? La femme a un passé très tortueux avec la sexualité. Premièrement, il y a le passé lointain, lié à l’Histoire, et le passé récent, lié à son histoire personnelle. La sexualité féminine était tabou il y a encore un siècle. Aujourd’hui, il est de bon ton que certaines personnes jugent les femmes de tous les noms juste parce qu’elles osent parler de leurs envies.

D’un point de vue identitaire, une femme peut avoir subi des traumatismes dans son enfance, ou simplement avoir eu une éducation qui l’a empêché de se découvrir et de s’affirmer sexuellement. Une femme doit rester pure dans l’imaginaire collectif, ne pas être lubrique, etc. Pourtant, de la femme qui ose simplement lâcher prise à la femme réellement volage, il y a un grand fossé, non ?

 

La sexualité féminine : un trésor encore enfoui ?

Le corps est un vaisseau rempli de mystères. Que dire de celui de la femme pour ce qui est du sexe ? Très souvent, le potentiel sexuel reste inexploité chez une personne. Il est endormi, attendant son heure, impatient de pouvoir s’extirper de sa léthargie, de sa monotonie. Beaucoup de femmes ne connaissent l’extase et la béatitude corporelle qu’après des années de rétention. Elles ne connaissent pas leur corps et tombent sur des partenaires soit trop brusques, soit pas assez confiants. Le subtil dosage entre connaissance de soi et alchimie avec autrui est difficile à trouver. Or, dès qu’il est présent, le feu d’artifice se déclenche !

Comment rassurer une femme pour qu’elle lâche prise ?

Le lâcher prise est le saint-graal du plaisir féminin… comme celui de l’homme me direz-vous. C’est la voie royale pour jouir et pour devenir une femme fontaine. Néanmoins, c’est une condition difficile à atteindre pour la gent féminine. C’est une erreur de penser que l’homme a une responsabilité à ce niveau. Il peut grandement participer à la mise en place de cette libération, mais en aucun cas porter à lui seul tout le processus. C’est dans la tête de la femme que cela se passe, et c’est à elle de franchir cette étape. 

Pour qu’une femme se laisse aller, plusieurs points sont indispensables. Voilà comment l’y aider :

  • rassurez-la sur sa féminité et son corps ;
  • soyez sécurisant, bienveillant ;
  • ne précipitez pas les choses, soyez patient et compréhensif ;
  • ne la jugez pas, au risque de tout bloquer durablement ;
  • communiquez sur ses besoins, demandez-lui ce qu’elle aime ;
  • ne cherchez pas la performance mais uniquement le plaisir du moment ;
  • recherchez au début la lenteur, la douceur, la sensualité ;
  • n’exigez rien, ne soyez pas dans la demande constante ;
  • encouragez-la et approuvez ses initiatives.

Pour qu’une femme laisse tout voler en éclats, elle doit se sentir à l’aise et en confiance avec vous. L’amour décuple tout ça et permet bien souvent d’arriver à ce stade, mais ce n’est pas indispensable pour certaines. Il n’y a pas de formule miracle ni de technique secrète ou évidente. Tout est lié au psychique, ce qui est passionnant et imprévisible !

Ce que les femmes ne disent pas : 7 secrets à connaître

En sexualité, le tabou est essentiellement féminin. Pourquoi révéler des choses qui pourraient compromettre leur image ? Seule la confiance en vous et l’estime qu’elles ont avec elles-mêmes peut enlever le cadenas qu’elles ont aux lèvres. Cela peut prendre du temps, mais le jeu en vaut la chandelle ! Voici 7 révélations qu’une femme a bien du mal à dire !

1- Elle ne ressent pas de plaisir durant la pénétration

On le sait aujourd’hui : la pénétration vaginale ne représente qu’une infime partie du plaisir féminin, contrairement à la stimulation du clitoris. Coup de massue sur les certitudes masculines, pas vrai ? Ne vous en faites pas messieurs, votre pénis n’est pas impuissant et sert bien à quelque chose. C’est juste que chez certaines femmes, l’érotisation de leur corps n’a pas été effectuée.

Qu’une femme souhaite que la pénétration aille vite pour en finir le plus vite possible, c’est un peu dommage. En réalité, c’est parce qu’elle n’a pas de connexion avec son sexe. Son vagin n’est pas sensibilisé, pas érotisé, etc. Elle ne l’a jamais découvert par elle-même. Cela peut venir d’un traumatisme atroce comme un viol où il y a eu déni mental et donc dissociation du sexe avec l’esprit. Ou alors, tout simplement, elle n’a jamais exploré son sexe. La connexion cérébrale avec son vagin est donc primordiale !

2- Elle ne connaît pas son corps

Autre cas : la méconnaissance de son propre corps. Saviez-vous qu’énormément de femmes n’avaient jamais regardé avec une glace leur vagin ? Le tabou est présent partout. Certaines n’osent pas franchir le cap ou n’ont jamais vraiment songé à se masturber longuement pour se connecter à leur corps. Aujourd’hui, beaucoup de femmes ignorent que le clitoris n’est pas uniquement un petit bouton, mais un ensemble de branches qui se répand dans tout le vagin ! Comment pourrait-elle prendre du plaisir, jouir et guider un homme sans savoir ce qu’elle aime ?

Une femme rousse se cache à moitié derrière un voile blanc. Elle ne veut pas dire certaines choses par timidité.Le mystère sexuel d’une femme est comme un voile délicat à retirer.

3- Elle veut être performante au lit

Et oui messieurs ! Le souhait de la performance n’est pas uniquement l’apanage des hommes. Les femmes aussi souhaitent envoyer du lourd au pieu. Être entreprenante, faire chavirer son partenaire, être une tigresse… voilà tout un programme qui donne envie ! Le porno n’est pas étranger dans cette pensée. Malheureusement, la réalité est souvent différente, et donc frustrante. Un blocage psychologique empêche de lâcher la bride. Elle se sent trop lubrique, pas respectable, etc. Jusqu’au jour où elle se laisse vraiment aller !

4- Elle souhaite lâcher prise

On y vient au lâcher prise ! Si vous saviez combien de femmes rêveraient de laisser libre court à leurs pulsions avec leur compagnon. Le regard de l’autre leur fait peur. Elles ne veulent pas être jugées. Le cas le plus flagrant est lorsqu’elles se retiennent de jouir. Les femmes fontaines sentent le liquide arriver, et pensent qu’elles vont uriner, que ce sera sale. « Que va-t-il penser de ça ? Il va trouver ça écœurant ! Ce ne sera pas le premier ! » Vous, pendant ce temps, vous rêvez d’en recevoir plein le visage ? Dites-lui de tout lâcher avec des étoiles plein les yeux, c’est le moment !

5- Elle veut essayer la sodomie

Voilà un désir qui se laisse apprivoiser avec une énorme confiance en son partenaire ! Le plaisir anal est régulièrement évoqué chez les femmes. Cela tombe bien, les hommes aussi en rêvent souvent. Finalement, les deux se tournent autour mais n’osent pas avouer la chose. La sodomie est une pratique sexuelle qui nécessite une préparation lente et hygiénique pour être pleinement appréciée. Une femme voudra d’abord commencer par l’anulingus afin de tester les sensations. Par la suite, si tout se passe bien, monsieur pourra éventuellement se délecter de son anus, puis enfin passer à la pénétration. 

6- Elle n’aime pas la fellation

La fellation est un des fantasmes préférés des hommes quand ils ont une nouvelle partenaire. Par la suite, s’ils sont en couple, c’est une pratique énormément appréciée. Mais ils adorent ça s’ils sentent que leur compagne aime ça en retour. Malheureusement, il arrive qu’une femme n’aime pas ça. Cela peut être lié à de mauvaises expériences passées. Rien n’est impossible si l’amour et le désir sont présents. Le respect compte plus que tout. Le meilleur conseil que je donnerais serait que la femme honore le pénis, le considère comme un objet sacré, comme le ferait l’homme avec le vagin durant un cunnilingus. Ainsi, ce ne sera plus un membre d’où finit par sortir un liquide collant, mais une corne d’abondance ! La question de l’éjaculation est finalement le réel souci, qui en dégoûte certaines. À ce stade, il faut faire des choix : recevoir le sperme dans la bouche et cracher, faire ça en dehors, mettre un préservatif, etc.

7- Elle n’ose pas s’exprimer sur ses fantasmes

Quelle femme parle à cœur ouvert de ses fantasmes les plus cachés à un homme ? Une femme amoureuse, peut-être, mais cela reste rare. Nous avons tous notre jardin secret, et certains fantasmes restent honteux pour nous, ou trop décalés par rapport à notre personnalité. Une femme aimera entretenir son petit côté angélique pour attendrir son homme. Si elle disait qu’elle voudrait essayer le plan à 3 avec un autre homme, que penserait-il ? 

Un fantasme est excitant car il reste un fantasme. Une fois réalisé, il perd de son intérêt. D’autres fantasmes sont plus envisageables et moins tabous, comme la sodomie, les jeux de rôle, etc. Faites en sorte de demander à votre partenaire. Il est naturel et recommandé qu’elle s’exprime sur ce qu’elle aime ou non, sur ce qu’elle attend. Le dévouement est une particularité de la femme. Elle fera les choses pour faire plaisir à un homme, pas forcément par plaisir personnel.

Il y a encore tant à explorer sur ce que les femmes ne disent pas ! Je vous laisse y réfléchir. J’espère qu’un jour nous pourrons tous parler librement de nos appréhensions et nos envies sans être jugés. Vous désirez apprendre à donner du plaisir à une femme pour qu’elle lâche enfin prise ? Suivez mon programme fétiche, « L’art de faire l’amour à une femme » !