Comment faire mouiller une femme ? Le genre de pouvoir que les hommes aimeraient posséder. Pourtant, ce n’est pas quelque chose de compliqué quand il y a une alchimie avec la partenaire. Le corps d’une femme reste cependant surprenant et mystérieux ! Le lubrifiant naturel féminin est une source de beaucoup de fantasmes et de questions. On l’associe souvent au désir des femmes et on s’inquiète quand il n’est pas de la partie. Femme qui mouille, femme qui veut des papouilles ? C’est ce qu’on va voir tout de suite !

La cyprine, qu’est-ce que c’est ?

Le liquide de lubrification vaginal se nomme cyprine. C’est une substance naturelle produite par les glandes de Bartholin situées dans la vulve. Elle est transparente et partiellement inodore. On confond souvent la cyprine avec le liquide séminal issu de l’orgasme “fontaine”. En réalité, le liquide séminal orgasmique viendrait des glandes de Skene. La cyprine a un rôle essentiellement sexuel. Elle facilite la pénétration mais aussi le transport de la semence vers l’ovule. De ce côté, elle se rapproche du rôle de l’orgasme, avec les contractions du vagin qui donnent du mouvement au voyage des spermatozoïdes vers l’œuf à féconder. Chaque femme a un écoulement différent et il pourra évoluer en fonction des périodes. Un écoulement excessif de cyprine peut poser souci chez certaines femmes qui se sentent complexées, et aussi chez certains hommes qui n’ont pas l’habitude de boire à une source si abondante !

Pourquoi une femme mouille-t-elle ?

Une femme mouille car elle est excitée, car elle vous veut. C’est la raison principale. Le cerveau envoie un signal de désir qui enclenche le processus d’écoulement. Cela n’est pas forcément contrôlable dans le sens où parfois le corps estimera que c’est l’heure, alors que rien n’est préparé ! En période de règles ou de fertilité, la cyprine peut changer d’abondance et aussi d’odeur. Il faut considérer la mouille comme un atout naturel que les femmes possèdent pour rendre la pénétration agréable, efficace, et surtout possible ! La présence de cyprine en abondance ne signifie pas qu’il est permis d’y aller comme un bourrin dès le début, entendons-nous bien. Une femme bien préparée physiquement pour faire l’amour, c’est une vulve humide et brillante comme la rosée du matin !

Elle ne mouille pas : les raisons

La baisse de libido peut impacter la production de cyprine. Mais alors, une femme qui ne mouille pas n’est pas excitée ? Faux. Il arrive que le mécanisme s’amoindrisse, ou soit carrément absent. Chaque femme mouille différemment. Parfois, malgré l’excitation évidente, il n’y aura pas grand-chose. Nous ne sommes pas des robots, il peut donc y avoir des soucis internes de temps en temps. Il faut distinguer en premier lieu la panne de mouille occasionnelle de la sécheresse vaginale régulière. Le premier cas est commun et peut être lié au stress, à la fatigue, etc. Le deuxième cas est souvent lié à une prise médicamenteuse suite à des soucis de santé comme une dépression ou de l’anxiété. Ces médicaments vont assécher les parois vaginales et réduire également la sécrétion de salive. Un dérèglement de la flore vaginale suite à une hygiène excessive, inappropriée ou insuffisante peut également entraîner une mouille plus rare ou désagréable en termes d’odeur.

Comment exciter une femme facilement ?

Comment faire mouiller une femme pour l’exciter ? En vérité, c’est parce qu’une femme est excitée qu’elle mouille. Les femmes veulent de l’émotion. Il va donc falloir mettre la main à la pâte pour que le doux nectar vaginal s’écoule du mont de Vénus ! Une femme peut mouiller rien qu’en lisant quelque chose d’érotique ou en entendant des mots qui l’excitent. Sa capacité de projection et sa facilité à fantasmer servent bien le processus de mouille. Pour que ça coule, il faut que le bas-ventre soit chaud et stimulé… et ça commence par le cerveau et les émotions ! Le toucher vient ensuite pour définitivement libérer les vannes du barrage. Plus l’acte sera repoussé, plus la cyprine sera présente. Les préliminaires sont donc d’une importance capitale… et on ne parle pas que du cunnilingus !

Comment faire mouiller une femme ? 6 moyens d’y parvenir

Un couple qui s'amuse dans un pré. L'homme sait comment exciter une femme.
Une femme remplie de bonnes émotions et détendue est une femme qui mouillera bien au lit !

Pour que la petite culotte ou le string d’une femme soit mouillé, il va falloir sortir le grand jeu et ne pas avoir peur de se mouiller… littéralement ! Il va falloir la faire fantasmer. La cyprine est un liquide rempli d’attirance qu’un homme doit apprivoiser. Montrer à votre partenaire que vous boirez à sa source, c’est lui montrer que votre désir n’a pas de limite. Et ça, ça la rendra encore plus folle, quitte à lui faire tout lâcher pour qu’elle vous montre sa fontaine ! Voyons tout de suite six façons de la faire mouiller. Bien évidemment, les préliminaires classiques comme le cunnilingus ne seront pas évoqués, car évidents.

1- Envoyez-lui des sextos torrides

La sexualisation à distance a une part très importante pour faire mouiller une femme. Il y a du mystère et on ne peut ni voir ni toucher l’autre. C’est un peu le préliminaire narratif. Vous êtes son roman érotique personnel. Elle va boire vos paroles… qui vont ressortir par sa vulve sous la forme d’un liquide explosif. Il faut donc y aller franchement mais tout en finesse. C’est un cocktail délicat à maîtriser. La subtilité doit être de la partie. Pour qu’elle se projette, il ne faut pas trop lui en dire, comme un voile que l’on fait glisser sur les formes d’un corps très plantureux. Et par moments, vous faites péter le champagne avec des termes plus évocateurs et crus ! Elle n’en pourra plus et pourra même vous avouer que ça bouge en bas.

2- Massez-la sans toucher son sexe

Le massage est un classique indémodable de l’érotisme. Qu’il se pratique normalement voire en tantra avec émotion et méditation, il sera d’une grande efficacité pour détendre madame. La subtilité ici est de tout faire pour attiser ses fantasmes. Il faut qu’elle s’impatiente à l’idée que vous la carressiez et que vous doigtiez son sexe… ce que vous ne ferez pas évidemment ! Focalisez-vous sur ses zones érogènes. Occupez-vous de ses jambes, de ses seins, de son ventre, de ses fesses, de son entrejambe, de tout ce que vous voulez, mais pas de sa vulve ! Elle finira par perdre les pédales et vous sauter dessus. Le coup de langue sur son clitoris pour goûter sa cyprine, ce sera juste après.

3- Chauffez-la en restant habillé

Alors là, attention, technique qui la rendra accro et qui marche du feu de dieu. Poséidon en personne, le roi des océans et de la mouille, vous le confirmera. Se chauffer en restant habillé est un acte terriblement excitant. Son avantage ? C’est déjà du sexe ! Vous vous frottez l’un à l’autre, vous simulez la pénétration, vos sexes sont stimulés… C’est une façon presque innocente de faire l’amour. Le fait de ne pas pouvoir être pénétrée va la rendre dingue, surtout qu’elle sentira vos mains sur ses seins recouverts et votre pénis en érection à travers votre pantalon sur son vagin. À ce niveau, c’est de l’art ou de la torture, et elle n’aura qu’une envie : vous arracher vos vêtements et enlever les siens pour les faire sécher tellement elle mouillera !

4- Excitez-la avec les préliminaires péri-sexuels

Comment exciter une femme ? Avec les préliminaires péri-sexuels ! C’est tout ce qui précède l’acte sexuel en lui-même. Le sexto en fait partie. Cela passe aussi par les jeux de regards, les caresses faussement innocentes, les baisers langoureux, l’attitude séduisante, les sous-entendus coquins, les moments câlins, etc. En préparant le terrain, la pluie finit par tomber ! Avec son empathie, une femme qui sent de l’électricité dans l’air aura le cerveau en ébullition et se surprendra à mouiller d’elle-même dans l’attente des retrouvailles le soir.

5- Parlez-lui dans le creux de l’oreille

Une autre astuce consiste à laisser aller votre imagination et utiliser vos mots pour l’exciter. Positionnez-vous en cuillère derrière elle si vous êtes dans le lit par exemple, enlacez-la avec vos bras, puis commencez d’une voix grave et posée à lui parler. Les mots doivent être tantôt délicats, tantôt crus. La limite, c’est votre ressenti et la complicité que vous partagez à deux. Elle devra se sentir à la fois en sécurité et toute petite dans vos bras, prête à se donner et à être mangée toute crue. La règle ? Pas de caresses ni de frottements, même si elle le demande.

6- Dominez-la pour la faire mouiller à fond !

Une majorité de femmes aiment la domination ou voudraient se faire dominer, consciemment ou inconsciemment. On parle ici de domination douce. Une fermeté contrôlée. C’est une manière pour elles de se lâcher complètement et de laisser leur féminité s’exprimer. Le processus de domination peut se faire tout du long : lors des préliminaires péri-sexuels, durant les préliminaires et pendant le rapport sexuel. Vous dirigez les interactions et l’acte de A à Z. Elle n’a pas son mot à dire, sauf pour vous demander quelque chose ou vous supplier. Cette excitation viscérale provoquera des orgasmes puissants et un écoulement vaginal abondant. Pourquoi ? Car quelque part elle saura que ce qui va venir est du sérieux. Donc son vagin prendra les devants et lubrifiera tout ça !

Comment faire mouiller une femme ? Le plus simple est d’apprendre l’art de la séduction et surtout l’art de faire l’amour à une femme que j’ai concocté rien que pour vous !