Les fantasmes masculins, vous croyez savoir de quoi ils sont faits ? En général, les hommes fantasment différemment par rapport aux femmes. Ainsi, ce qui naît de leur psyché et de leurs rêveries est tout autre. Après tout, il a été prouvé que les deux sexes fonctionnaient distinctement. Pourtant, peut-on dire que la gent masculine a des fantasmes hors du commun ? De quoi les hommes fantasment-ils ? Que cela soit très salace ou très subtil, nous allons voir ça en détail grâce à un sondage que j’ai effectué sur les réseaux sociaux !

Le fantasme masculin : plus sage qu’on le croit ?

Je ne ferai pas durer l’attente trop longtemps ! Sur l’ensemble des réseaux sociaux et à partir de dizaines de témoignages, le fantasme qui revient à 70 % est le plan à 3 ! Très commun vous me direz ! Et oui, les hommes ne sont pas si exigeants ni très authentiques dans la globalité concernant les fantasmes. Cela pourrait se justifier par ce respect des femmes qui les empêche de désirer des choses plus osées. Or, l’un n’empêche pas l’autre. Ou peut-être que la honte et la timidité cadenassent leur parole ?

D’un autre côté, force est de constater que ce fantasme est pour le coup difficilement faisable en couple. Le tabou est bien présent, il y a la peur de la réaction de la partenaire, la peur de la jalousie et que l’autre y prenne goût et finisse par tromper. À chaque acte ses conséquences et ses responsabilités comme on dit ! 

Plusieurs question se posent : 

  • faut-il nécessairement réaliser tous ses fantasmes ?
  • est-il préférable de réaliser ses fantasmes avant de se mettre en couple ?
  • refouler un fantasme est-il bon pour sa sexualité et sa santé mentale ?

Comment les hommes fantasment-ils ?

L’homme est profondément visuel avant toute chose en sexualité. Cela ne l’empêche pas de fantasmer dans sa tête. Le fantasme est un univers spirituel et psychologique stimulant qui va le pousser à créer de nouvelles images mentales. Le fétichisme se nourrit de cette dynamique. Le tabou est moins présent chez l’homme du fait sa position sociétale moins houleuse en matière de sexualité. Paradoxalement, cette liberté et cette sécurité ne créent pas comme on peut le voir de grands fantasmes chez eux contrairement aux femmes qui ont des fantasmes bien plus détaillés et osés ! Comme quoi, le tabou, l’interdit et la restriction invitent à la transgression.

La notion de possession et de domination est très présente chez l’homme. Cela n’a rien d’étonnant. Nous retrouvons par ce biais des fantasmes qui expriment pleinement ce besoin de regarder, là où les femmes seront plus dans le ressenti, dans l’expectative, dans la projection, dans la focalisation individuelle, qu’elle soit physique ou psychique.

Le pouvoir du fantasme chez l’homme : un idéal à atteindre ?

Plus qu’un aboutissement sexuel, le fantasme est peut-être chez l’homme un moyen de conserver en lui une part de maîtrise de son univers érotique. Chaque fantasme varie selon la personnalité sexuelle de la personne. Il est indéniable que la gent masculine a un accès au sexe inférieur par rapport aux femmes, en plus d’une libido généralement plus élevée. Ce manque de capacité à jouir de la chair quand il le désire tant c’est physiquement impossible l’amène à se réfugier dans un monde érotique où il est maître à bord. Le porno est essentiellement pensé pour les hommes, avec tout ce que ça implique d’astuces visuelles pour stimuler son excitation. 

En soi, la femme en elle-même sera de base un fantasme pour un homme, ce qui expliquerait le caractère commun du plan à 3. La logique de quantité arrive alors par-dessus : quand on en a eu une, on veut en avoir plusieurs ! Finalement, ce n’est pas le fantasme qui importe chez l’homme, mais ce qu’il compte en faire. Un homme pourra très bien avoir pour fantasme classique de coucher avec sa professeur de faculté, sans toutefois révéler tout ce qu’il aimerait lui faire. Le fantasme ultime serait-il de rendre accro une femme ?

C'est une image symbolisant le fantasme d'un homme. Il y a de la lingerie féminine noire sur un lit blanc aux draps défaits.
Les fantasmes masculins sont plus subtils qu’on le croit !

Les fantasmes masculins : ce qui fait bander les hommes !

Si le plan à trois est le roi des fantasmes chez les hommes, il faut nuancer le propos. J’ai également compilé pour vous d’autres résultats qui revenaient assez souvent. Bien qu’ils soient tous classiques, ce sont les nuances qui apportent de l’intérêt. Comme on dit : le diable est dans les détails !

1- Le plan à 3

Même si le triolisme ou plan à trois remporte la palme, ces messieurs ne boudent pas leur plaisir puisqu’ils ont été nombreux à souhaiter que l’autre femme soit homosexuelle. Le but ? Observer comment madame s’y prendrait avec sa partenaire pour apprendre en atelier pratique ! Ajoutez à cela le candaulisme avec ceux qui désiraient le faire avec un autre homme pour contempler leur partenaire prendre du plaisir et ensuite participer à la fête. On retrouve bien cette volonté de regarder. Ah les coquins !

2- Le sexe anal

La sodomie est une pratique pas si courante que cela à en croire les nombreux retours. Beaucoup d’hommes adoreraient sodomiser leur partenaire, sauf que le tabou les en empêche bien souvent. Il faut noter qu’un nombre impressionnant d’hommes hétérosexuels a manifesté la volonté d’être sodomisé. La particularité ? Par un gode ceinture ! C’est ce qu’on appelle le pegging. L’anus est une zone érogène énorme pour l’homme, avec en figure de proue la fameuse prostate. Encore aujourd’hui, cela reste tabou.

3- L’éjaculation orale

Le porno a probablement influencé ce fantasme. Il y a des pratiques qui sont taboues chez les femmes. L’éjaculation faciale est revenue également, mais la version buccale a eu plus de succès. Avaler la semence de son homme est un acte de gourmandise pour une femme. C’est une preuve de confiance envers son partenaire, en tout cas cela peut être interprété comme tel. Mais c’est surtout la sensation en elle-même qui est fantasmée. Il y a probablement cette volonté de nourrir sa partenaire et de se sentir englouti par sa bouche jusqu’au pinacle du plaisir ? Ces messieurs en parleront sans doute mieux !

4- Les lieux insolites

Le lieu insolite est très fantasmé pour son côté interdit. Chez les hommes, c’est le lieu public qui est prédominant. Le fait de pouvoir être surpris augmente l’adrénaline et donc l’excitation. Transgresser un interdit les rend aventureux et leur donne un sentiment de puissance. C’est ce qu’on appelle le goût du risque ! Les escaliers, le cinéma, sur un bateau… Voilà de quoi être pris en flagrant délit ! Le côté romantique joue beaucoup pour ce fantasme.

5- L’échangisme

Le candaulisme pour un homme consiste à regarder sa partenaire être prise par un autre homme. Si on parle d’échanger les partenaires, il faut rajouter la dimension de plan à plusieurs. On retrouve donc cette volonté de regarder et d’être actif également dans l’échange. Il est à noter que le gang bang n’est pas revenu souvent !

6- La domination douce

Il y aurait de quoi discuter longtemps concernant la domination, surtout chez les femmes ! Un homme dominant plaît beaucoup. Chez l’homme, cet aspect est revenu souvent mais dans une dimension de jeu sensuel. Ce manque d’audace peut se justifier encore une fois par la sacralité que la femme génère. Dans le cas d’un couple, monsieur n’osera que très rarement y aller brut de décoffrage. Il n’osera pas demander et sa partenaire n’osera pas le lui dire. Un cercle sans fin… Comme quoi, ces messieurs ne sont pas si indélicats qu’on veut bien le dire. On nous mentirait ?

Les fantasmes masculins surprennent par leur classicisme et leur manque de piquant, en tout cas en se basant sur un échantillon de quelques centaines de personnes. Cela permet de couper l’herbe sous le pied aux mauvaises langues. Non, les hommes ne sont pas tous des pervers, en tout cas dans notre communauté. On en a maintenant la preuve ! Apprenez à faire l’amour à un homme et faire l’amour à une femme si vos fantasmes vous donnent envie !