L’anéjaculation est un problème sexuel plus récurrent chez l’homme qu’on pourrait le croire. Si l’éjaculation précoce est très répandue, l’incapacité à éjaculer est le revers de la médaille bien moins mis en avant. Un homme peut endurer les deux désagréments dans sa vie car la raison principale est souvent similaire. L’absence d’orgasme pose la problématique du manque de plaisir, de l’incapacité à procréer ainsi que du démantèlement de l’estime de soi. C’est une douleur personnelle et une frustration qui peuvent être difficile à gérer. Les conséquences sur la vie sexuelle d’un homme sont non-négligeables. Quelles sont les causes de ce souci sexuel et physiologique ? Comment y remédier ? Voyons cela ensemble !

Qu’est-ce que l’anéjaculation ?

L’anéjaculation ou aspermie est l’impossibilité pour un homme d’éjaculer. Certains hommes ont des difficultés à orgasmer, mais cela finit par venir avec le temps. Ici, le mécanisme de l’orgasme ne se déclenche pas, ou alors seul le sperme est aux abonnés absents. La subtilité se situe au niveau du mécanisme. En effet, monsieur a une érection normale et l’excitation est bien au rendez-vous. Pourtant, le liquide reproducteur ne s’expulse pas, il y a comme un blocage. La nature de ce barrage diffère selon l’individu. 

Malgré un acte sexuel long et intense, l’orgasme n’aura pas lieu. Il ne s’agit pas d’une capacité physique qui permet à l’homme de tenir longtemps, mais bien d’un souci physique dont les origines sont à déterminer. Il n’est donc pas question de retardement éjaculatoire mais bien d’absence éjaculatoire !

L’anéjaculation se divise en plusieurs catégories, permettant ainsi de situer plus précisément le problème chez un homme. Il en existe 3 principales où le sperme ne se montre pas :

  • l’éjaculation dite rétrograde, où le sperme emprunte le chemin inverse et remonte dans la vessie, empêchant l’expulsion à l’air libre ;
  • l’orgasme sec, où l’orgasme a bien lieu avec les contractions du périnée mais sans que le sperme ne soit expulsé, ou alors avec un éjaculat insignifiant ;
  • l’anéjaculation anorgasmique, où il n’y a ni orgasme ni éjaculation.

Les causes de l’aspermie

Pourquoi un homme n’arrive pas à finir ? L’anéjaculation est justifiée par des raisons physiologiques ou psychologiques. Comme dans tout problème humain, le mental influe énormément sur le physique, et vice versa

Les causes physiques

L’aspermie est souvent une question d’âge quand on parle de raisons physiologiques. Les causes physiques sont cela dit moins répandues mais très précises :

  • l’aspermie peut provenir d’un dysfonctionnement dans l’expulsion du sperme, ce qui est purement mécanique, ou d’un trouble comme des canaux éjaculateurs obstrués ou infectés ;
  • cela peut se justifier à cause d’un traumatisme physique à la suite d’une opération comme un cancer de la vessie ou des testicules ;
  • l’homme souffre d’une production de sperme insuffisante à cause d’un déficit en testostérone, cela étant lié à un souci au niveau des testicules ou dans une glande hormonale du cerveau, l’hypophyse.

Les causes mentales

Comme pour l’éjaculation prématurée, l’anéjaculation tire bien souvent son origine d’un mental défaillant. L’homme est un humain, non un robot. Au lit, tout peut arriver. Sa capacité à éjaculer en pâtit forcément et cela peut empirer si son ego s’en mêle et que la personne en face fait preuve d’intolérance.

On peut dénombrer 3 raisons principales :

  • l’homme traverse une période personnelle trouble et l’anxiété le coupe de son plaisir, son esprit étant préoccupé ;
  • le stress, le fait de cogiter et l’intellectualisation de l’acte peuvent empêcher le lâcher prise et donc l’abandon de soi au profit de l’orgasme, ce qui est observable chez les hommes vierges ou en manque de confiance en eux ;
  • lorsque le couple va mal et que les sentiments ne sont plus au beau fixe, l’ébat sexuel devient un rituel peu engageant et malaisant qui ne crée pas le feu au poudre nécessaire pour que le coup de canon soit tiré.

L’absence d’éjaculation : les conséquences

Mais alors quelles conséquences sur ce souci éjaculatoire ? Voici une liste qui rappellera l’éjaculation précoce :

  • une perte de confiance et d’estime de soi ;
  • une peur grandissante de ne pas pouvoir enfanter ;
  • une frustration de la partenaire qui pensera qu’elle n’est pas assez désirable ;
  • une remise en question individuelle de ses capacités physiques et mentales ;
  • une remise en question spirituelle et identitaire sur sa masculinité ;
  • un renfermement sur soi.

Heureusement pour l’homme, il existe des moyens pour surmonter ce problème, surtout s’il est d’ordre psychologique !

Une femme et un homme font l'amour. L'homme lâche prise totalement. C'est un bon remède pour l'aspermie.
Vous allez retrouver votre lâcher prise !

Comment retrouver son éjaculation ? Les solutions

Comme tout problème, il est important de ne pas rester seul. On a tendance à vouloir affronter son souci dans la solitude pour se prouver à nous-même qu’on peut le faire. Ou alors c’est une question de fierté. Demander de l’aide n’est pas un mal. Pourtant, ce sera bien à la personne de faire les efforts pour surmonter cela. Voilà quelques solutions pour remonter la pente et enfin mouiller vos ébats sexuels !

1- Consultez un sexologue ou un urologue 

« Pourquoi mon sperme ne sort plus ? », « Pourquoi j’ai pas beaucoup de sperme ? », « Combien de temps un homme peut-il rester sans se vider ? », etc. Voilà des questions que vous pourrez poser à un spécialiste. Faire la démarche de consulter quelqu’un est toujours une épreuve en soi, car cela demande l’acceptation de votre problème. C’est une forme de mise à nu, vous vous dévoilez, vous en avez parfois honte. Or, il n’y a aucune gêne à avoir ! Un spécialiste peut vous guider et creuser votre problème pour savoir précisément d’où cela vient. Encore une fois, la plupart du temps cela sera d’ordre psychologique !

2- Analysez votre situation

Pour résoudre un problème, il faut le pointer du doigt et mettre un visage ou un nom dessus, c’est une manière de l’exorciser. Quand on nomme quelque chose, cela prend forme et cette peur qui nous habitait perd de sa force. Vous ne pourrez pas avancer sans prendre du recul et mettre de l’ordre dans vos pensées. La santé et le bon fonctionnement du corps sont liés à votre mental. Vous maîtrisez ce que vous devenez intérieurement. Accepter la situation, c’est faire un premier pas de géant vers le recouvrement de vos capacités !

3- Reprenez en main votre corps

Votre partenaire a certainement dû se dire : « Mon copain ne finit pas, est-ce normal ? », ou « Mon homme est long à venir, cela rend nos ébats douloureux ». Pas de panique, si votre anéjaculation est d’origine psychologique, vous avez toutes les cartes en main pour aller mieux. Et quand je dis en main, je parle de votre sexe et donc de masturbation, et oui !

Se reconnecter à votre corps est essentiel. L’aspermie est rarement un phénomène inné, tout comme l’éjaculation précoce. À l’instar d’une femme qui doit érotiser son vagin pour se connaître et parvenir à l’orgasme avec un homme, vous allez devoir vous masturber pour apprendre à lâcher prise. Deux effets bénéfiques à cela : vous maîtriserez votre éjaculation et vous arriverez à éjaculer quand vous le voudrez !

4- Lâchez prise !

Même si les hommes sont visuels en sexualité, ils restent également émotionnels. C’est un bon point ! Cela va vous permettre d’abreuver votre désir d’images mentales fortes. L’éjaculation vient avec l’excitation, c’est ça le secret. Le mécanisme éjaculatoire se déclenche avec les stimulis visuels et mentaux, c’est animal et automatique. On peut le contrôler en connaissant son corps et en maîtrisant son désir. Pour cela, vous pouvez faire participer votre partenaire en lui demandant d’être coquine, salace, etc. Et oui, le sexe ce n’est pas que de la tendresse rose, c’est aussi du sans tabous ! Soyez sûr qu’elle voudra apprendre à comment faire jouir un homme. Le lâcher prise est un art aussi bien chez l’homme que chez la femme pour que le plaisir soit total.

L’anéjaculation est une souffrance qui mérite qu’on s’y intéresse car elle est passée sous silence au profit de l’éjaculation précoce. Pour vous amener sur le chemin du plaisir absolu, jetez un coup d’œil à ma formation : L’art de faire l’amour à une femme !