Coucou toi ! Ne crois pas que je ne sais pas ce que tu faisais il y a un moment ! Détends-toi, le porno n’est pas tabou sur ce blog, tu peux garder ta main où tu le souhaites. Cela dit, il faut que tu saches une chose. La consommation de vidéos pour adultes peut dérégler ta libido, que tu sois célibataire ou en couple. Tu entres dans un monde illusoire où tout est exagéré. Cette drogue douce fait son chemin dans ton esprit pour se substituer au plaisir naturel en solo ou en duo. On va voir ensemble ce que tu dois savoir pour garder cette pratique sur un seuil acceptable dans ta vie sexuelle. Ferme ta page de navigateur privée et lis ce que ton love coach a écrit rien que pour toi !

Le rôle des films X

La pornographie est un monde d’images qui ose montrer le tabou du réel. Tout y est représenté selon la règle 34, qui édicte que s’il existe une chose, sa version porno existe aussi. Avec internet, beaucoup de jeunes hommes ont accès à cet univers érotique voire hard. Le porno n’est pas néfaste dans un premier temps, car il peut contribuer à l’éducation sexuelle d’un adolescent. L’école n’est malheureusement pas au point à ce niveau. Toutefois, dans sa fonction d’apprentissage, les films X entraînent un revers de médaille difficile à endiguer. 

Le principal problème reste l’idéalisation de la femme comme objet de plaisir. Le garçon va calquer les corps parfaits qu’il voit et créer à partir d’eux sa propre norme physiologique. Son curseur sexuel en est ainsi bouleversé. Avec peu de relations voire aucune, l’adolescent finit par entrer dans une spirale ou le porno est sa seule échappatoire. Le cas du Japon est éloquent, avec des hommes trentenaires par milliers qui préfèrent regarder des hentaï et du porno plutôt que de chercher une relation réelle.

Il n’y a pas de culpabilité à avoir. Le porno est partout et se consomme en masse. Or, il devrait rester un divertissement. Pour éviter les désillusions, le porno amateur est plus indiqué, bien plus désacralisé et tourné vers une intention de réalisme.

« Toi t’es sacrément canon tu sais ? »

Les risques de la pornographie

Le porno professionnel est bien ficelé. Tout est fait pour donner du spectacle à l’écran, de la performance. C’est là que le problème trouve sa source. Certains hommes se masturbent parfois quotidiennement et plusieurs fois par jour devant ces vidéos. Cela aboutit à des risques qu’il faut anticiper et comprendre.

La perte de désir

Un homme habitué au porno peut subir une baisse de libido. Ses envies sont dominées par des stimulis visuels qui ne reflètent pas la réalité. De là peut naître un dysfonctionnement érectile lors d’un vrai contact sexuel avec une femme dite normale. Cela se justifie par le corps de la dame, moins idéal selon l’homme habitué au porno, mais aussi par le désir de ce dernier acclimaté à des situations précises. De plus, la curiosité et la morosité du porno peut inviter le consommateur à pousser plus loin ses envies. Le porno soft ou normal ne lui suffit plus, il a besoin de porno hard pour être contenté. L’insatisfaction sexuelle devient inévitable.

L’addiction aux vidéos porno

On a tous eu des cassettes VHS coquines ou interdites du fait de leur violence à la maison. Mais on les a quand même regardées, et plusieurs fois ! Le principe est le même pour le porno. Votre cerveau se nourrit du désir. Les vidéos sont faciles d’accès et permettent un assouvissement sexuel immédiat et sans contraintes. Le problème est que cela impacte psychiquement votre corps. Comme la cigarette ou la nourriture, la pornographie rend accro. Certains hommes finissent par se masturber de manière compulsive et perdent en productivité. Votre semence, remplie de testostérone et de vitamines, vous garantit une meilleure énergie, alors gardez-là un peu plus messieurs !

Une femme qui reçoit des morceaux de légumes comme dans une parodie de porno.
Le porno c’est aussi des clichés qui ont la vie dure !

Le porno : les différences avec la réalité

La pornographie est une industrie qui pèse énormément d’argent. Leur but est de faire rêver, de divertir les gens, tout en gardant une part de réalité grâce aux acteurs en chair et en os. Comme le cinéma, cela demande des techniques précises pour rendre le tout convaincant mais aussi hors du commun. Beaucoup d’hommes s’y trompent et font des films X un absolu indépassable. Le film Don Jon réalisé par Joseph Gordon-Levitt est un excellent exemple, drôle et émouvant, sur le rapport d’un homme accro vis-à-vis du porno. Mais qu’en est-il vraiment ? Quelles sont les différences de la pornographie avec la réalité ? Croyez-moi, vous allez apprendre des choses ! 😛

Le corps des actrices X

« Les vidéos X c’est réel car ce sont de vraies personnes ! » Oui, certes, mais ce n’est qu’en partie vrai. Là où le porno n’est pas réel, c’est qu’il ne reflète pas ce que l’on appelle la “norme”. Ce que l’on voit à l’écran chez les professionnels ne reflète que 5 % de la réalité quotidienne. Cela commence par les actrices. Voici une liste de leurs attributs :

  • seins naturels ou refaits mais toujours bien proportionnés ;
  • vulve souvent accueillante et d’une jolie couleur grâce à la chirurgie esthétique ;
  • visage sublime ;
  • corps idéal pour la plupart avec des courbes généreuses.

Il faut comprendre que les actrices porno sont payées pour cela. Elles ont une alimentation saine, elles font du sport et ont une génétique généreuse qui leur fournit un physique avantageux, etc. Mais ce n’est pas tout ! Le maquillage joue beaucoup sur leur beauté, certaines ont déjà montré leur vrai visage pour décomplexer les gens. Il faut garder à l’esprit que beaucoup d’entre elles sont refaites ou avantagées par leur jeunesse. Les femmes du quotidien ont des vergetures et de la cellulite, c’est comme ça !

Le corps des acteurs X

Voilà le cœur du sujet ! L’acteur porno, le fameux exemple sur lequel tout homme rumine. Toi qui lis cet article, tu t’es sans doute déjà posé la question sur l’efficacité et la valeur de ton membre sexuel en te comparant aux engins des acteurs à l’écran. Sache que ces derniers sont choisis en partie pour leur taille de pénis. Cela permet des angles de vue plus impressionnants et une idéalisation du phallus masculin pour faire monter l’excitation.

Or, les hommes expérimentés savent que la femme n’a pas besoin d’un tel bazar dans son vagin pour prendre du plaisir. La moyenne d’un pénis en érection dans le monde du porno avoisine les 20 centimètres. La norme mondiale est de 13 à 14 centimètres. Cela devrait en rassurer beaucoup. De plus, les acteurs sont entraînés et maîtrisent leur corps pour éjaculer au bon moment et tenir plus longtemps. C’est une profession qu’on vous dit ! 😃

Les positions des vidéos pornographiques

« Beli, une fois j’ai essayé de prendre ma chérie sur la table et on a glissé ! » Ah ça, c’est le risque ! Le porno professionnel, c’est du spectacle. Ce ne serait pas aussi regardé si la seule position pratiquée était le missionnaire. L’aspect sauvage et excitant des vidéos X demande une certaine diversité dans les positions. Qu’on se le dise, très souvent, les films pour adultes devraient mettre la mention “à ne pas reproduire chez vous”. Ces postures ne sont ni naturelles, ni confortables, et sont uniquement réalisées pour susciter l’excitation et le dynamisme, d’autant plus qu’elles sont enchaînées à un rythme infernal. N’ayez pas honte d’en rester à la levrette ou à l’amazone. Sinon, ouvrez le kamasutra à vos risques et périls. 😉

Une fille qui reçoit des saucisses sur le visage. C'est une parodie de porno.
Le porno est parodique, mais il peut aussi être irrespectueux.

L’envers du décor des films pour adultes

Tout ce qu’on ne vous dit pas l’est pour une bonne raison. La magie du cinéma porno a ses propres codes. En révélant tout, elle n’opère plus. Voici quelques révélations qui devraient vous faire réfléchir sur la véracité de ce que vous regardez :

  • les actrices sont préparées pendant des heures avant le tournage ;
  • le scénario invraisemblable n’est qu’un prétexte pour tourner du sexe ;
  • de nombreuses pauses sont effectuées pour que les acteurs se reposent ;
  • il y a des coupes dans le montage pour que l’acteur n’éjacule pas ;
  • les scènes peuvent être tournées dans le désordre ;
  • il arrive que l’acteur et l’actrice ne s’apprécient pas durant le tournage ;
  • les caméras ont des angles et des objectifs précis pour agrandir le pénis des acteurs ;
  • certains gestes sont prévus à l’écran, comme les fessées érotiques ou l’étranglement ;
  • certaines vidéos d’agences suspicieuses montrent des actrices manipulées ;
  • les actrices simulent souvent le plaisir, notamment dès le début de l’acte ;
  • l’orgasme féminin est rarement atteint naturellement à l’écran ;
  • les femmes ont très souvent un sexe sans poils pour faciliter les prises de vue ;
  • les préliminaires sont souvent courts voire oubliés ;
  • l’éjaculation faciale est un cliché qui a la vie dure ;
  • l’actrice est chaude comme la braise dès le début ;
  • l’acteur broute le minou de l’actrice comme s’il n’avait pas mangé depuis 1 an. 

Les performers restent des humains. Sous la caméra, ils jouent la comédie. Il peut arriver qu’une alchimie opère, mais cela reste rare. Pourquoi ? Car le désir ne se commande pas !

Une illusion qui peut nuire à la sexualité

La pornographie met un homme devant des réalités illusoires. Ce dernier doit comprendre que cela est du divertissement. Le risque est qu’il voit ses futures relations sexuelles et sentimentales gâchées. Certaines pratiques comme la sodomie, l’éjaculation faciale ou le sexe brutal, normales pour lui, ne le seront pas pour sa partenaire. Cette évidence est difficile à expliquer aux hommes bercés par les sites pornographiques depuis l’adolescence. Il faut savoir que les acteurs et actrices porno, dans la réalité, ne font pas l’amour comme dans leurs films. Céline Tran pourrait vous en parler longuement. Ce monde visuel ne doit pas vous éloigner de la vérité.

Le porno ne doit pas être une bête noire de votre sexualité mais un complément, un accompagnement occasionnel. Vous pouvez l’utiliser lorsque vous êtes seul avec parcimonie ou en couple pour une expérience ludique. Privilégiez l’imagination et les fantasmes pour une masturbation plus intense afin de faire de vos futures relations sexuelles de véritables souvenirs intarissables ! Vous voulez vous perfectionner ? Je vous apprendrai à bien faire l’amour à une femme ! 😊

Allez tu ranges le sopalin maintenant !