L’éjaculation précoce est un fléau dont beaucoup d’hommes souffrent quotidiennement. Leur sexualité s’en retrouve complètement chamboulée, y compris leur mental et leurs relations avec la gent féminine. Pourtant, éjaculer trop vite est bien souvent un mal auquel on peut remédier naturellement. Être un homme précoce n’est donc pas inné et n’est pas une fatalité ! Quelles sont les raisons de cet orgasme précipité ? Existe-t-il des méthodes pour retarder son éjaculation ? C’est ce que nous allons voir en prenant tout notre temps !

Être précoce, c’est quoi ?

Être précoce au lit, ça ne se choisit pas. La précocité éjaculatoire se définit chez l’homme par un orgasme mécanique rapide et non désiré comme tel. C’est un état qu’il ne contrôle pas ni ne désire. En gros, le bouchon de champagne pète sans crier gare ! Comment savoir si on est précoce ? On considère qu’un homme souffre d’éjaculation précoce lorsqu’il ne peut pas se retenir au-delà d’une minute de pénétration. C’est encore aujourd’hui un mal qui n’est pas assez répertorié car tabou. Le trouble est d’autant plus important puisque beaucoup d’hommes se disent précoces sans l’être, et d’autres le sont sans se l’avouer.

Il faut distinguer deux catégories de précoces : ceux qui le sont depuis toujours, et ceux qui le sont devenus subitement, en changeant de partenaire ou en restant avec la même personne. Certains éjaculent rien qu’avec une stimulation manuelle ou visuelle. Malgré le sérieux du problème, beaucoup d’hommes surestiment leurs soucis. En effet, avec le porno, l’époque veut que les ébats durent des heures. Or, le rapport sexuel moyen hors préliminaires apprécié par les femmes serait de 5 à 8 minutes. Une performance pas si difficile à atteindre en somme !

L’éjaculation prématurée : maladie, fatalité ou simple désagrément ?

Avec son caractère frustrant et destructeur pour les cas les plus sensibles, l’éjaculation précoce apporte son lot de désagréments et de préjugés. Un homme naît-il précoce ? Est-il destiné à le rester ou à le redevenir plus tard malgré un changement ? Est-ce lié à sa génétique ? Est-ce une maladie ? Que l’on soit clair, tout ceci est faux !

À de rares exceptions dites hormonales ou physiologiques, l’éjaculation inopinée est d’ordre psychologique. Un homme ne naît pas précoce et n’en est pas malade. C’est une condition certes incapacitante mais bénigne, c’est-à-dire sans conséquence grave sur le corps humain et qui n’implique pas de maladies dans la majorité des cas. 

Toutefois, il a été prouvé qu’un homme ne devrait pas éjaculer si rapidement. On pourrait le penser en regardant les animaux. Le danger et la nécessité de perpétuer l’espèce nous ferait jouir rapidement pour assurer la fécondation. Or, l’homme est différent. Comme avec l’érection qui se déclenche par l’enlèvement d’un frein physiologique, l’éjaculation fonctionne similairement. Oui, vous avez entendu, vous pouvez contrôler votre éjaculation ! Une bonne nouvelle, non ? Et cela a à voir avec la spécificité de l’être humain : sa raison et sa capacité à contrôler son désir primaire.

Les causes de l’orgasme incontrôlé

Éjaculer vite déçoit l’homme. Pour lui, c’est rater son orgasme et décevoir sa partenaire. Mais quelles sont les causes de ce désagrément ? L’excitation en est la principale fautive ! En effet, c’est le fait d’être excité qui provoque l’orgasme masculin. La femme en est le vecteur principal car elle est l’objet de désir. L’homme laisse sortir sa bestialité face à tant de stimulis et se laisse submerger. Le cas inverse peut se produire avec l’anéjaculation, plus rare mais liée aux mêmes problématiques.

Nous pouvons également citer des causes secondaires possibles :

  • le changement de partenaire après une abstinence peut créer un trouble éjaculatoire, notamment si la femme est plus invitante et coquine au lit que la précédente ;
  • l’amour peut être soit un frein à l’éjaculation car l’homme respecte trop sa partenaire pour se lâcher, ou au contraire ses sentiments lui font tout lâcher rapidement ;
  • l’âge peut jouer sur la vitesse d’éjaculation, surtout chez les adolescents et les jeunes adultes ;
  • le stress est un facteur qui fait entrer l’individu dans un cercle vicieux où il éjacule de plus en plus vite ;
  • l’anxiété et l’absence d’expérience sociale et sexuelle sont des facteurs augmentant le risque de la précocité ;
  • l’hyperthyroïdie est une affection qui peut engendrer une rapidité éjaculatoire.

Les conséquences de l’éjaculation inopinée

Pourquoi l’éjaculation rapide pose tant de problèmes ? Tout est lié à la performance. Un homme ne supportera pas de ne pas contrôler son propre corps. Quand les choses sont indépendantes de nous alors qu’elles font partie de notre être, c’est frustrant. Si l’homme pouvait éjaculer autant qu’il le voulait, ce ne serait pas aussi problématique. Or ce n’est pas le cas majoritairement !

Voici les conséquences principales de l’éjaculation précoce :

  • une perte de confiance en soi et d’estime personnelle, ainsi qu’une difficulté pour de nouveau aborder les femmes ;
  • des relations sexuelles qui se dégradent avec l’autre personne, notamment car la partenaire aura le réflexe de prendre les choses sur elles personnellement, ce qui est un réflexe humain ;
  • un couple qui se sépare à cause de cette frustration et du manque de communication qui en découle ;
  • des ébats écourtés et donc frustrants, car à moins d’être très jeune, l’homme sera fatigué par son orgasme et découragé, ne pouvant ainsi réitérer l’acte ;
  • un renfermement sur soi qui se transforme en cercle vicieux ;
  • une incapacité à avoir d’autres relations sexuelles voire des relations simples avec d’autres femmes.
Un homme et une femme sont au lit. Ils sont sur le point de faire l'amour. La femme a envie de permettre à son homme de retarder son éjaculation.
La complicité et la communication sont essentielles pour pallier au problème de l’éjaculation précoce.

L’éjaculation précoce : comment y remédier ?

Comment mettre fin à ce fléau qui vous harcèle au lit ? Comment arrêter d’être la marionnette de votre sexe ? Comment retarder son éjaculation ? Comment redevenir maître de votre semence ? Vous voulez être celui qui décide ou pas d’ouvrir les vannes ? Sachez qu’il existe des exercices et des solutions naturelles pour les précoces. Alors voyons ensemble 9 conseils pour remédier à l’éjaculation prématurée !

1- Changez de position pour faire descendre la tension

Le sexe peut devenir monotone à force de faire les mêmes positions. Cela n’est pas un mal d’avoir ses postures fétiches, mais votre partenaire ne vous en voudra pas de changer de temps en temps. Cela tombe bien, si vous sentez que la sauce monte, profitez-en pour bouger un peu, votre cerveau sera occupé à coordonner les mouvements et oubliera son désir ardent. Le sperme rebroussera chemin de lui-même !

2- Pratiquez des positions qui ne favorisent pas l’éjaculation

Comment contrôler son excitation ? Les acteurs porno vous le diront, il existe des positions adéquates pour favoriser l’éjaculation, et d’autres non. Il en va de même pour une bonne érection. Les postures les plus physiques demandent de l’énergie et du sang dans les muscles. L’orgasme sera alors plus compliqué voire impossible. Vous voulez éviter de jouir trop vite ? Réservez le missionnaire ou la levrette pour le bouquet final, et privilégiez d’autres positions comme l’andromaque, où le sang de votre pénis ira vers le bas !

3- Connectez-vous à votre partenaire

Faire l’amour en pleine conscience est à double tranchant. Soit vous êtes à fond dedans et jouissez vite, soit vous êtes tellement concentré que votre orgasme sera contenu. L’avantage de se connecter avec votre partenaire est de privilégier son plaisir au vôtre. C’est un excellent moyen de ralentir l’éjaculation voire de la contrôler. Attention toutefois à ne pas perdre votre érection !

4- Bouleversez vos habitudes

Il ne faut pas s’attendre à des résultats différents si vous faites les mêmes choses dans la vie. Au lit c’est pareil ! Faites votre missionnaire au bout de deux minutes et vous allez tirer votre coup sans avoir le temps de dire « oups ». Pourquoi vous ne changeriez pas votre routine ? Au lieu d’aller directement en pénétration, prolongez les caresses, faites durer les préliminaires pour contenter madame afin d’être moins stressé, etc. N’oubliez pas, vous faites l’amour, alors pas de pression !

5- Utilisez la technique de la pression pénienne

La pression pénienne consiste à presser avec vos doigts la base du pénis comme si vous pinciez une saucisse très fort. Il faut que le tuyau urinaire soit compressé. L’endroit à viser se situe juste avant les testicules. D’autre part, serrez également le gland. Quand vous sentez que ça vient, exécutez ce mouvement sans bouger pour contrecarrer l’éjaculation et recommencer vos ébats.

6- Respirez convenablement

Quand un homme fait l’amour et éjacule, il respire souvent par la bouche, comme un animal qui renâcle. C’est aller droit dans le mur que de faire ça messieurs ! À la place, inspirez par le nez et expirez par le ventre. Cela va détendre votre organisme et retarder votre orgasme. Pourquoi croyez-vous que les pratiquants de yoga respirent par le nez ? Car cela détend le corps !

7- Faites des mouvements moins brusques

Vous n’êtes pas dans un porno ! Si vous faites le lapin marteau-piqueur, ne vous étonnez pas d’éjaculer au bout d’une minute montre en main ! D’une part, ce n’est pas le mouvement le plus apprécié par les femmes pour avoir du plaisir, surtout au début de l’acte. D’autre part, cela accélère énormément votre orgasme. Faites plutôt des ronds dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, et prenez votre temps pour la pénétrer. Vous verrez tout de suite la différence, pour elle comme pour vous !

8- Masturbez-vous pour connaître votre corps

Énormément de précoces se sont masturbés toute leur vie devant du porno pour se vider, sans utiliser de lubrifiant. Se masturber à sec devant des vidéos est le meilleur moyen pour être précoce. Votre main sèche ne simule pas un vagin chaud et humide. De plus, le porno vous déconnecte de votre corps en vous bombardant de stimulis visuels décalés avec la réalité. Il va falloir réduire la sensibilité de votre gland naturellement.

Faire l’amour, ce n’est pas seulement du visuel, c’est aussi du sensationnel. Entraînez-vous  à vous masturber avec du lubrifiant ou de la salive en touchant votre gland. Arrêtez-vous quand vous sentez que ça vient, et recommencez. Faites-le sans porno, rien qu’avec votre imagination pour vous connecter avec votre corps et apprendre à le maîtriser. Votre cerveau contrôle votre corps, pas l’inverse !

9- Relâchez votre périnée

Le périnée est une zone très importante pour votre puissance orgasmique et votre performance sexuelle. En gros, c’est tout ce que vous contractez quand vous vous retenez d’uriner. Quand vous éjaculez, cette partie se contracte et durcit. Vous la contractez naturellement en faisant l’amour. L’idée est donc de faire l’inverse et de relâcher votre anus. Couplé à une bonne respiration, voilà le cocktail imparable pour contrôler votre éjaculation !

L’éjaculation précoce est un problème très sensible que j’ai observé dans mes coachings. Je sais la souffrance qu’elle véhicule. Sachez que cet état est réversible naturellement ! Mon meilleur conseil ? Dédramatisez, profitez du moment présent et suivez ces conseils pour en sortir. Ce n’est pas une fatalité ! N’hésitez pas à consulter un urologue pour votre précocité si vous en ressentez le besoin. Mon compagnon était justement un précoce. Il en parle sans tabous dans ma formation « L’art de faire l’amour à une femme ». Jetez-y un coup d’œil si vous voulez ! 😉