Les fantasmes féminins sont réputés comme étant plus torrides que ceux des hommes. Réalité ou fiction ? Adeptes de la projection, de l’imagination, de l’émotion, et du ressenti, les femmes adorent fantasmer ! Cela fait partie de leur moteur sexuel. Leur état d’esprit est intrinsèquement lié à leur plaisir charnel. Cela dit, un fantasme peut être source de honte, de tabou ou au moins de gêne. Il y a les choses qui sont dites et avouées, puis celles qui sont laissées sous silence et cachées. Les fantasmes des femmes sont-ils si inavouables que cela ? C’est ce que nous allons voir après un sondage !

Le fantasme féminin : la vérité révélée !

Ce sondage a été effectué auprès des réseaux sociaux. Il y a une vérité qu’il faut dévoiler au grand jour pour qu’enfin le tabou soit levé : les femmes fantasment énormément et sont plus créatives voire coquines que les hommes dans ce domaine ! Rien d’étonnant quand on connaît la capacité d’une femme à se servir de ses pensées pour faire germer l’excitation.

La coquinerie, la luxure… appelez ça comme vous voulez, a toujours été mal vue chez la gent féminine. C’est un sujet sexuel tabou ! Pourtant, c’est un ingrédient indispensable pour que madame se lâche et soit bien dans sa tête et dans son corps. Sans cela, le lâcher prise n’a pas lieu et le sexe au lit n’atteindra pas son paroxysme.

Les hommes veulent des femmes décomplexées qui soient également respectables. L’un n’empêche pas l’autre ! Pourtant, la société a créé un complexe donnant lieu à une friction entre les deux concepts. Cela insinue qu’elles alimentent en elles des choses indécentes. D’où cette peur de parler librement à leur compagnon de leurs envies ! Bien dommage… D’autant que cela pourrait délivrer la femme de certains blocages douloureux mentalement comme l’anorgasmie, qui sait ?

Pourquoi les femmes ont-elles des fantasmes ?

Tout humain a des fantasmes. La particularité des femmes se situe sur leur grande capacité émotionnelle. L’inconscient dicte ses envies sans parfois qu’on les comprenne voire qu’on connaisse leur existence. Le refoulement est également un grand générateur de fantasmes. Il suffit que madame se refuse à une certaine chose par pudeur, éducation, bienséance, etc., pour que le fantasme devienne puissant. Le tabou du sexe chez la femme est encore si présent qu’il crée ainsi des fantasmes à la hauteur de l’interdit qui inonde ses inhibitions ! D’où l’intérêt d’être en compagnie d’un homme compréhensif, communicatif et ouvert d’esprit. De plus, une femme qui fantasme serait plus attirante !

Comment les femmes fantasment-elles ?

La spécificité d’une femme est sa grande richesse émotionnelle. Le ressenti est décuplé, non seulement grâce à ses zones érogènes plus sensibles, mais aussi grâce à sa capacité de projection. Qu’est-ce que la projection ? C’est la faculté d’anticiper les évènements, de visualiser ce qui va venir selon son bon vouloir. Les scènes érotiques se tissent dans la tête d’une femme comme un ballet élégant, avant de potentiellement devenir un concert endiablé ! Et oui, la suggestion douce, les promenades sur la mer, le baiser dans un lit à baldaquin… tout ça n’est pas une généralité. D’autres femmes auront des fantasmes bien plus salaces comme un harem de pénis à leur disposition.

Le pouvoir du fantasme chez la femme : au service de l’excitation

Le fantasme est au service de l’excitation. Il est autant un outil au service du plaisir qu’une série d’images mentales créées par un désir d’expérience. Un fantasme en est un tant qu’il reste irréalisé. On peut cela dit penser qu’en le réalisant, on crée un souvenir à partir de lui, ce qui alimente le fantasme, lui donne un passé sur lequel on peut revenir pour de nouveau… fantasmer !

Fantasmer, c’est entrer dans son monde mental pour prendre du plaisir. Il y a une différence entre se servir d’un fantasme pour se donner du plaisir, et passer à l’acte. Parfois, la réalité est plus terne que la fiction. Des exemples, il y en a plein ! Faire l’amour sous la douche ? Ça glisse, l’eau rentre dans le nez quand on fait un cunni, la lubrification n’est pas optimale avec l’eau qui rince le sexe, on finit par avoir froid éventuellement, etc.

La force du fantasme est de rester vivace en l’état… et d’exciter énormément quant à sa possible réalisation ! Reste à savoir si on veut que cela se réalise et si on est prêts à l’assumer.

Les fantasmes féminins : ce dont rêvent les femmes en secret !

Une femme blonde en lingerie noire allongée sur le lit. Elle sourit.
Les fantasmes enrichissent la sexualité.

Voici les six fantasmes généraux des femmes de la communauté Sans Tabous. Il y a eu des fantasmes bien plus salaces comparés aux hommes pour certaines personnes. Cela ferait fuir les hommes apparemment… Foutaises ! Cela confirme néanmoins que ces dames ont plus d’imagination et font preuve d’une coquinerie qui exciterait n’importe quel homme. Et oui, les femmes ne sont pas que des anges. C’est une bonne nouvelle, non ?

1- Les lieux insolites

Le lieu insolite est revenu très souvent. Pourquoi ? Car il bouleverse la routine et donne du piquant aux ébats sexuels. C’est une manière de rythmer la vie sexuelle, de l’embarquer dans quelque chose de plus exotique, plus authentique, plus spontané, plus imprévisible. Il y a un côté aventureux ! À noter que c’était le côté romantique qui dominait, contrairement aux hommes qui étaient plus dans les lieux publics. Ici, les femmes ont parlé de la plage, du coucher de soleil, de la forêt, d’un champ, d’un bateau, etc. Probablement le côté écologique qui entre en compte !

2- Les plans à plusieurs

Les femmes partagent aussi le fantasme préféré des hommes. À noter que les nuances sont plus marquées ici. Chez les hommes, l’observation avait une grande place. Ici, les femmes préféraient participer, et aussi varier les plaisirs. On retrouve donc le plan à 3 avec deux hommes et avec deux femmes pour la curiosité. Les dames en couple favorisaient une autre femme pour ne pas rendre jaloux leur partenaire.

3- La domination légère

Vous connaissez un certain roman qui parle d’un milliardaire beau gosse et ténébreux adepte de sadomasochisme qui séduit une jeune journaliste pure ? Bien. Ce livre ainsi que son adaptation cinématographique ne sont pas étrangers au fantasme de la domination chez les femmes. Encore plus, cela témoigne de son importance qui était déjà conséquente avant même que le roman ne sorte ! La fermeté est une chose que beaucoup d’hommes n’osent pas pratiquer avec la femme qu’ils aiment. La raison ? Le respect. Or, le respect n’a rien à voir dans ce malaise. C’est une question de lâcher prise et de consentement ! 

Une femme aura besoin également de galipettes et d’action au lit, c’est naturel. Pour se sentir femme au lit, elle voudra un homme qui prenne les devants… et qui la prenne tout simplement ! Dans cet univers de domination, il subsiste malgré tout une certaine subtilité. On retrouve ainsi les yeux bandés, les petites fessées, ou encore le fait d’être prise par surprise par son compagnon complètement fou d’elle. Rappelons qu’il y aura toujours la chose en elle-même, et la manière de la faire ! Ce type de fantasme serait du genre à ranimer la libido. Si c’est votre truc, pourquoi ne pas tester ?

4- Le faire avec une autre femme

Toute femme a forcément pensé une fois dans sa vie à cette éventualité. Pas forcément à travers un fantasme, mais au moins par curiosité. Pour certaines visiblement, il s’agit d’une envie bien réelle. Pourquoi ? La curiosité pardi ! Le cliché qui dit que les femmes seraient naturellement bisexuelles ne vient pas de nulle part qui sait ? Dans l’inconscient collectif, une femme qui saute le pas avec une autre ne serait pas mal vu, surtout par les hommes qui rêvent d’un plan à 3 avec deux femmes. Ici, c’est bien l’expérience qui est recherchée, ainsi que les sensations. Faire l’amour avec une autre femme en tant que femme est, il faut le dire, différent d’avec un homme.

5- Le faire avec un inconnu

Le coup de l’inconnu est revenu souvent. Vous arrivez chez le médecin, le gynécologue, à votre cours privé de danse, dans un ascenseur… et là, cet homme vous charme et une envie soudaine vous prend. Dans ses yeux, vous lisez l’envie et un seul mot semble en sortir : désir. Il n’y a personne, juste vous deux. Vous le faites, et chacun rentre chez soi. Ici, ce sont les sensations pures qui sont recherchées ! Le côté lâcher prise est également de la partie. En effet, un coup vite fait comme ça est moins soumis au regard de l’autre. La femme qui réalise ce fantasme aura plus envie de faire et de demander des choses qu’elle ne fera pas avec un partenaire de longue durée. Cela révèle le tabou des fantasmes et la dimension souvent réductrice du couple en termes de désir, ce qui est dommage. Si vous êtes avec une personne que vous aimez, lâchez-vous comme si c’était la première et dernière fois que vous faites l’amour ! Apprenez à communiquer vos fantasmes à votre homme.

6- Le sextoy vibrant à distance

Le sextoy se démocratise de plus en plus. Un des jeux sexuels les plus adorés par les femmes avec un sextoy est la fameuse soirée en plein air ou la journée de travail avec un sextoy vibrant en elle… contrôlé par son compagnon ! Avec un simple bouton, il décide de l’intensité, de la durée et surtout du moment où il va faire mouiller de plaisir sa partenaire. Autant vous dire qu’en termes de projection, on ne peut pas faire mieux. La femme ne sait pas où et quand elle aura son sextoy qui vibre. De quoi la rendre folle !

Les fantasmes féminins sont similaires aux fantasmes masculins, bien qu’un peu plus diversifiés et salaces pour certains témoignages isolés. Si vous en avez, à vous de voir si vous désirez les réaliser ou les garder en l’état. Le consentement et la communication restent de vigueur. Devenez une déesse du sexe avec les hommes avec ma formation pour femmes !