fbpx

L’orgasme féminin, appelé la « petite mort », est réputé difficile à atteindre. Une femme peut passer toute sa vie sans jamais l’avoir connu. Souvent, cela vient de notre faculté à trop intellectualiser l’acte sexuel. Nous voulons prendre du plaisir, mais nous sommes préoccupées, ce qui parasite notre esprit. Votre partenaire finit par culpabiliser de ne pas vous voir pleinement épanouie au lit. Ce qui à la base est censé être un bon moment devient alors une performance, une course mécanique à la jouissance. Et si tout était plus simple qu’il n’y paraît ? Le septième ciel se mérite, mais il n’est pas inaccessible. Votre love coach va vous donner les moyens d’atteindre le Nirvana !

L’orgasme clitoridien et l’orgasme vaginal, mythe ou réalité ?

Il est nécessaire tout d’abord de mettre au point certaines choses. L’orgasme féminin se traduit par une implosion de plaisir. La sensation quand on jouit est indescriptible. Une vague d’énergie stimulante déferle sur tout le corps. Chaque femme qui traverse cette expérience pourrait donner ses propres mots pour décrire ce phénomène désarmant. Mais qui dit jouissance exceptionnelle dit difficulté à la déclencher. Dans cette quête orgasmique, deux écoles existent : les femmes clitoridiennes et les femmes vaginales. Et s’il n’existait qu’une seule manière d’avoir un orgasme ?

En réalité, votre clitoris est le principal acteur de votre plaisir personnel. Pourquoi ? Tout simplement car il parcourt toute votre cavité vaginale. Ce dernier se décline sous la forme de tentacules directement reliées au gland du clitoris, vous savez, le petit bouton qui dépasse. Autrement dit, à chaque stimulation du gland ou lors de la pénétration, votre clitoris est le maître ! Alors oubliez ces histoires de camp, car les femmes sont similaires dès qu’il s’agit de physiologie du plaisir. Au lieu de vous dire que votre partenaire n’arrivera jamais à vous faire jouir car il ne fait que vous pénétrer, concentrez-vous sur vos ressentis.

Quand on a connu ça, on ne s’en passe pas !

Jouir et avoir un orgasme, quelle différence ?

Tout le monde peut avoir un orgasme, mais peu de personnes ont réellement déjà joui. Vous ne voyez pas la nuance ? C’est simple. L’orgasme est animal, c’est un terme qui renvoie à l’acte bestial et reproducteur, mais aussi à l’aspect physiologique. La conséquence de l’orgasme est une décharge de contentement et une stimulation excessive de l’organe qui le permet. La jouissance, elle, est considérée comme cérébrale, bien plus spirituelle et humaine. Ce n’est pas quelque chose de mécanique mais de profondément humain.

La béatitude fait partie de ses caractéristiques. La connexion avec le corps et l’esprit est totale. Les hommes sont plus souvent confrontés à la chose. Beaucoup se masturbent mécaniquement sans réellement songer à l’acte en lui-même. En résulte un orgasme sans saveur. Jouir est différent. Vous subissez de plein fouet, non sans plaisir, les remerciements de votre corps pour avoir si bien trouvé ses petites faiblesses. Une femme qui n’a jamais eu d’orgasme et qui jouit pour la première fois avec succès vit une chose sensationnelle. Alors, prête à jouir ? 😉

L’orgasme féminin : comment prendre du plaisir ?

Le plaisir chez une femme comporte des règles, qu’il faut parfois respecter mais aussi enfreindre pour pleinement accéder à la plénitude corporelle. Il existe des barrières invisibles qui ralentissent voire annihilent vos aspirations. Il est temps d’entrer dans le monde du plaisir par la grande porte et sans tabous ! Comment atteindre l’orgasme en étant une femme ? Touchez du doigt ce qui suit !

1- Connaissez votre corps

Et oui, le grand classique. Mais si je le répète devant vous, c’est qu’il y a une raison ! La clé de votre jouissance réside avant tout dans votre propre contrôle. C’est vous qui décidez. Si un verrou bien fermé orne votre porte, rien ne viendra le débloquer. Énormément de femmes ne connaissent pas leur corps. Cela n’a rien d’étonnant en soi. La vie est éprouvante. Nous sommes occupées, avons des enfants, un travail, etc. Se trouver un moment et se dire « tiens si j’explorais mon corps aujourd’hui ? » n’est pas une évidence.

Le sexe est considéré comme sale. Ce préjugé a encore la vie dure. Le problème est que vous n’êtes pas en phase avec vous-même en agissant ainsi. Vous êtes coincée. Comment voulez-vous que votre partenaire sache vous faire plaisir si vous-même ne savez pas comment vous faire du bien ? Connaître les spécificités de son propre corps est une donnée essentielle, notamment pour bien faire l’amour à son homme. Alors on se pose dans le lit cinq minutes et on se touche ! 😋

2- Faites durer le plaisir

Plus c’est long, plus c’est bon. Non, je ne parle pas de ce que vous croyez petites perverses ! La femme a besoin de temps pour monter en chauffe. Souvenez-vous du piano et de sa philosophie doucereuse. Il est temps de laisser le temps au temps, de profiter de l’instant présent sans pression. Aujourd’hui tout va trop vite. Or, l’orgasme féminin ne se commande pas. Le désir féminin est une montée en pression lente mais volcanique. L’éruption ne prévient pas mais elle est sacrément explosive. C’est l’occasion d’explorer les zones érogènes avec une intensité et une intention décuplées. L’état d’esprit est effectivement de mise. Faites l’amour non pas pour avoir un orgasme mais pour vous mélanger à l’autre. Le conditionnement est absolument indispensable !

Un couple sur un lit qui est heureux. Ils vont faire l'amour.
On va prendre notre temps okay ?

3- Mettez vos pensées de côté

Nous les femmes, nous sommes souvent trop cérébrales. Les hommes adorent nous le rappeler. Bien que cela soit énervant, c’est une vérité. Nous réfléchissons à tort et à travers pour rien. Pendant le sexe c’est pareil. Une pensée traverse notre esprit et nous détourne du plaisir recherché. L’amour devient une baise monotone et désacralisée. En position d’étoile, nous songeons au travail, au dernier problème qu’il nous faut régler, tandis que notre partenaire s’affaire à tenter de nous faire plaisir. C’est là que le bât blesse. Vous n’êtes pas alignée avec la personne. C’est aussi une question de respect du moment. Lâchez prise et ne pensez à rien d’autre qu’à votre corps frottant contre celui de l’autre. On ne pense plus, on agit et on ressent, c’est compris ?

4- Faites l’amour en pleine conscience

L’osmose vous connaissez ? Pour vous, cela doit être une parfaite fusion entre votre corps et celui de votre partenaire. En prolongement du point précédent, cela demande d’être parfaitement concentré sur l’instant présent. Votre conscience se dirige vers l’acte charnel mais également sur vos sensations propres. La femme est gratifiée d’une chance inouïe, celle d’avoir plus de capteurs sensoriels que l’homme. Voilà une preuve de plus de notre capacité à jouir. Comme la méditation, ressentez chaque vibration, soyez attentive au toucher, au goût, à l’odorat, à la vue, et aux sons. Ce mélange des sens donne lieu à ce qu’on appelle la synesthésie. C’est comme en musculation finalement. Le sportif se concentre sur son mouvement et se connecte au membre travaillé pour optimiser le travail de congestion. L’orgasme féminin demande du ressenti, pensez-y !

Une femme et un homme qui font l'amour. La femme va avoir un orgasme.
Videz-vous la tête pour atteindre l’orgasme !

5- Guidez votre partenaire

Les hommes ne sont pas devins, ils aiment à le rappeler en permanence. Mais il faudrait aussi les comprendre, car nous exigeons d’eux un don de prémonition et de voyance constant ! Or, dans le sexe, tout est imprévisible. Votre plaisir corporel est régi par ses propres règles. Votre partenaire peut prendre des initiatives, mais s’il n’a aucun retour sur ce qu’il fait, et que vous vous murez dans le silence, rien n’avancera. Au lieu de ça, dites-lui ce qu’il fait de bien, il ou elle sera en mesure de s’améliorer.

Rassurer l’autre est important pour être comblée au lit. Le corps d’une femme est mystérieux, on ne voit pas ce qu’il s’y passe. N’ayez pas peur de dire ce que vous aimez et n’aimez pas, tout en laissant la porte ouverte à d’autres choses pour ne pas brider votre créativité et votre potentielle jouissance à venir. Avec le temps et les progrès, votre duo deviendra une machine bien huilée qui sait comment fonctionner d’elle-même.

6- Osez d’autres pratiques sexuelles

Le chemin vers l’orgasme féminin demande une attention particulière à vos propres pulsions et besoins. Jusqu’à présent, vous vous êtes peut-être bridée pour ne pas sortir des sentiers balisés. Cela n’est pas un conseil à suivre. Le plaisir naît par l’expérimentation. Cela tombe bien, la vie est une expérience. Ce que vous n’aimiez pas hier pourrait devenir un véritable feu d’artifice demain. L’inconnu fait peur mais fascine également. Il est peut-être temps pour vous d’oser et de pratiquer d’autres positions sexuelles ou d’autres pratiques coquines ?

On pense au Kamasutra, au porno, aux fantasmes, aux jeux de rôles, au cunnilingus et j’en passe. Rien n’est fermé, tout est entrouvert. Il ne tient qu’à vous de passer le pas de la porte ! La plupart des femmes qui se disent insensibles à l’orgasme sont soit trop inexpérimentées, soit n’ont jamais voulu aller plus loin de peur de sortir des conventions. Votre plaisir n’appartient qu’à vous-mêmes, alors soyez-en fières.

7- Prenez les choses en main pour vivre les sensations

Une femme qui a envie de faire l’amour, parfois sauvagement, sait ce qu’elle veut. La mouille, la fameuse cyprine, coule entre ses cuisses, les bouffées de chaleur envahissent son bas-ventre, son point G la démange, etc. Cela arrive quand elle est consciente de ses désirs et parfaitement accordée avec son partenaire. Le dernier conseil que je vous donne pour atteindre l’orgasme est de prendre le taureau par les cornes quand vous le voulez ! Se faire prendre est une expérience intense, mais il existe d’autres sensations lorsqu’on passe de l’autre côté. En devenant la maîtresse à bord, vous êtes celle qui dicte les règles.

Cette excitation peut favoriser la jouissance, surtout si vous n’avez jamais pris les devants. La femme n’ose pas s’affirmer ou se lâcher en sexe, de peur de passer pour une dévoyée. Or, c’est justement en lâchant prise que vous arriverez à cette alchimie. Montez sur l’autre et laissez libre cours à votre bestialité le temps du sexe. L’animalité n’est pas un mal, car après tout, nous restons des mammifères ! C’est une occasion de masturber votre homme comme jamais il ne l’a été, non ? 😊

L’orgasme féminin est encore aujourd’hui une source d’interrogation mais aussi de fascination. Sachez que vous pouvez y avoir accès, avec une connaissance de votre corps et le lâcher-prise. Le bonheur est à la portée de votre main, littéralement. Faites l’amour à votre homme si vous désirez aller plus loin dans le sensuel dès maintenant !

Dans la vie, il y a ceux qui jouissent, et les autres !