La misère affective et sexuelle est un phénomène sociologique encore peu reconnu qui touche pourtant énormément de personnes. Cette solitude liée à la sexualité et aux émotions déclenche une détresse émotionnelle et une frustration sexuelle chez les personnes qui en sont victimes. Pour son équilibre, à un moment de sa vie, l’être humain a besoin de contact charnel et d’amour. Le manque d’affection et le manque de sexe finissent par détériorer l’individu. Cette condition subie provoque un renfermement sur soi néfaste. Comment remédier à cette souffrance physique et psychologique ? Voici quelques conseils.

Qu’est-ce que la misère affective et sexuelle ?

La misère dite affective et sexuelle est une souffrance subie par un nombre croissant de personnes. Il s’agit d’un état de manque impossible à combler où les besoins du cœur et du corps ne sont pas satisfaits. Généralement, cette misère intervient dans le cas d’un cadre social inapproprié, ou de l’incapacité à trouver un partenaire de vie pour obtenir de l’amour et de la volupté. Cette douleur est donc projetée à l’extérieur car c’est chez autrui qu’on cherche ce qui nous manque. La solitude pèse sur le mental d’un individu, ce qui augmente ce phénomène. On en vient à se demander si l’amour existe vraiment.

Il faut distinguer la misère impossible à surmonter de la misère qu’on s’impose par d’autres circonstances. Une personne qui ne trouve personne peu importe ses efforts sera en misère totale, tandis qu’une personne qui souffre malgré des opportunités car elle est par exemple plus sélective sera dans un autre cas. Le manque de sexe et la frustration qui en découle est une problématique sociétale très complexe et vaste qui rejoint le manque émotionnel et affectif. L’abstinence devient alors parfois un choix également douloureux. Une rétention qui peut être annulée mais qui est maintenue car la personne n’a même plus de désir à force d’être seule. Dans ce trouble à la fois psychologique et physiologique, on distingue les personnes qui ont déjà connu l’amour et le sexe, et celles qui ne l’ont jamais connu. Ce qu’on ne connaît pas ne nous manque pas dit-on… est-ce si vrai que cela ?

La frustration sexuelle : une affaire d’hommes ?

Nous restons des animaux munis d’un instinct. Cela veut donc dire que nous avons des besoins physiologiques. Mais nous sommes aussi des êtres de raison, avec des besoins affectifs. Le sexe est un puissant besoin chez l’homme, qui est cela dit souvent lié aux sentiments. Chez la gent masculine, ne pas avoir de partenaire de vie ou des conquêtes est souvent vécu comme un échec en tant que “mâle”. La timidité et le fait de ne pas oser séduire les femmes est un facteur aggravant. La valeur virile et masculine se définit inconsciemment par ce biais. Si en plus ce dernier n’a aucune opportunité, son amour-propre s’en retrouve entaché. La misère sexuelle semble plus présente du côté masculin, en tout cas pour le côté subi. La dépression et la perte de confiance en soi apparaissent vite comme des conséquences inévitables. Dans le cas où l’homme a déjà connu le sexe et qu’il en garde un souvenir heureux, il cherchera frénétiquement a retrouver cette sensation, forcément incomparable avec la masturbation. Le problème chez la gent féminine est plus d’ordre qualitatif. Une femme aura plus d’opportunités par son statut sexuel mais sera tout autant coincée dans cette problématique pour une autre raison : avoir des expériences sexuelles satisfaisantes. Et chaque relation entraîne son lot de risques : risque de tomber enceinte, de le faire avec un homme sans bienveillance et non-respectable, etc. Être comblé sexuellement dépend autant de nous-mêmes que de l’autre personne en réalité. Il faut se combler soi-même et savoir choisir ses partenaires.

La misère affective : tous logés à la même enseigne ?

La libido est liée au bien-être de l’esprit. Les émotions ont besoin d’être nourries et entretenues. La solitude est une souffrance immense dont les humains ne sont pas habitués. Nous sommes des êtres grégaires, faits pour vivre ensemble, même lorsque nous sommes plus introvertis. Le contact humain déploie un trésor de bonheur, dont l’amour et l’affection. De ce côté, force est de constater que les hommes et les femmes sont sur un pied d’égalité. Trouver une bonne personne pour fonder un foyer ou en tout cas construire une relation durable est quelque chose de difficile. La compatibilité, sexuelle et psychologique, est déjà un grand obstacle. L’alchimie ne se crée pas avec tout le monde, même si de base le physique est attirant. Rajoutez à cela le bon moment au bon endroit, ainsi que les projets de vie et le passé potentiellement douloureux de chacun, et vous avez un cocktail pas si évident à mélanger. Une femme pourra se trouver quelqu’un pour coucher en quelques minutes ou quelques heures si elle le souhaite, mais qu’en est-il des sentiments ? Un homme qui a du succès enchaînera les coups, mais sera-t-il vraiment heureux ? Cette souffrance de ne trouver personne peut vite créer un renfermement sur soi et une remise en question existentielle. Le rapport humain, oui, mais sous quelle condition et avec quel finalité ?

Les applications de rencontres et les réseaux sociaux : le mal du siècle ?

Notre époque jouit d’un énorme avantage pour les rencontres : internet. Or, beaucoup de personnes diront que cette technologie n’a fait que creuser un peu plus le fossé entre les deux sexes. Les femmes sur les applications, quelles qu’elles soient, sont submergées de choix, et les hommes normaux essayent de s’en sortir tandis que seuls ceux qui sortent vraiment du lot raflent le tout. Ce décalage a créé une impossibilité d’équilibre dans ce marché géant des rencontres. On constate une certaine déshumanisation avec des profils comme dans une échoppe en ligne. L’investissement est moindre dans les interactions avec cette idée qu’on peut trouver mieux ailleurs. Tout devient une posture où chacun s’enferme dans sa petite bulle informatique sans assumer ou avouer ses envies. Et finalement, la concrétisation est peu présente, le temps est gaspillé et les bonnes convictions se perdent. Les rencontres auparavant se faisaient naturellement et dans le réel, ce qui d’ailleurs est toujours la méthode la plus plébiscitée par les femmes qui rêvent de rencontres spontanées ! Beaucoup d’hommes dits normaux ont des résultats infiniment plus convaincants qu’en ligne. Moyennant un paiement, les sites jouent avec le manque pour promettre une meilleure position des profils masculins avec l’algorithme. Le jeu serait donc truqué dès le début ? Quoi qu’il en soit, le constat est là : il n’a jamais été aussi simple de rencontrer l’âme sœur et donc potentiellement de coucher et de se mettre en couple, et pourtant la misère sexuelle et affective n’ont jamais été aussi présentes. Paradoxal ? Clairement !

La solitude sexuelle et affective en couple : un cas à part

Qu’en est-il du couple ? La misère sexuelle et affective a également investi les foyers contrairement à ce qu’on pense. Combien de couples se séparent car l’un des deux conjoints ne se sent plus épanoui sexuellement ou émotionnellement ? Le délaissement et le manque de communication sont des causes de rupture de premier plan. Cela arrive quand il y a un décalage entre les attentes et la réalité. On est considéré comme acquis, on se sent dévalorisé, plus autant désirable, on a l’impression de plus donner que de recevoir, on ne reçoit pas comme on l’aimerait, on a l’impression d’être incompris… et on va potentiellement chercher ce dont on a besoin ailleurs. Soit en brisant le couple après une communication maladroite ou absente, soit en trompant le partenaire. La souffrance vécue finit par voiler tout le reste, y compris les conséquences qui peuvent toucher le couple et l’autre personne. Il est essentiel de discuter à deux du problème, avec bienveillance et honnêteté, quitte à se faire aider.

La misère affective et sexuelle : comment améliorer cette condition ?

Comment ne plus être en souffrance affective et sexuelle ? Comment surmonter ce mal individuel qui gangrène votre vie ? Voici des conseils simples mais primordiaux !

Une femme au soleil qui a l'air heureuse. C'est important de s'aimer soi-même !
C’est important de s’aimer soi-même !

1- S’aimer soi-même afin de ne plus souffrir

Tout problème psychologique et physiologique est avant tout personnel. Ce qui part de l’esprit influe sur le corps et vice versa. Une souffrance liée au manque de sexe ou d’amour est avant tout à mettre en lien direct avec votre estime personnelle. Il se peut que vous ayez subi une rupture qui vous a marqué. Les souvenirs sensuels avec la personne que vous aimiez vous hantent probablement. Il est difficile de revenir à une sexualité et une vie sentimentale solitaire après une telle connexion. Donnez-vous du temps et retrouvez-vous. Il est inévitable de s’aimer soi-même pour comprendre que le sexe et l’amour sont avant tout une affaire de perception. Se donner à soi-même est déjà un énorme travail qui vous évitera bien des frustrations. La masturbation solitaire n’a rien de honteux. Vous êtes avec votre personne, bien servi. Quant à l’amour, si vous ne vous aimez pas, personne ne le fera pour vous. En étant rayonnant en solitaire, vous attirerez des personnes pour enfin partager tout ça.

2- Travailler sa confiance en soi

Avec la tristesse et la souffrance, on se renferme sur nous-mêmes et on se dévalue. Ce mécanisme inconscient est extrêmement néfaste pour votre image extérieure. Pour donner envie à quelqu’un de coucher avec vous et d’aller plus loin, il est essentiel d’être bien dans votre vie et d’être confiant, de montrer que vous êtes une personne de valeur. La morosité n’apporte pas l’excitation, sauf éventuellement la pitié… et ce n’est pas ce que vous voulez des autres, si ?

3- Sociabiliser en sortant des sentiers battus

Pour avoir une vie épanouie, il est bon de faire des rencontres. Un cercle social permet de vous changer les idées, d’avoir des échanges et de combler votre vie. On ne parle même pas ici de rencontrer quelqu’un pour du sexe ou du sérieux, mais juste pour développer vos compétences sociales, donner et obtenir de la chaleur humaine. La plupart des rencontres prometteuses se font par le cercle social direct, le travail ou les nouvelles activités. Sortez, faites de nouvelles choses, pratiquez un nouveau sport collectif, voyagez, osez aborder des gens, allez dans des associations, etc. En ayant un cercle social élargi et en étant quelqu’un de respecté et reconnu pour vos qualités, on vous présentera à d’autres personnes. Les applications de rencontres sont une éventualité, mais préférez des sites destinés aux échanges divers, pas uniquement centrés sur l’amour ou le sexe. Comme on dit : quand on cherche, on ne trouve pas. Vous finirez par attirer quelqu’un qui sera comme vous !

4- Bien choisir ses relations

Ici on parlera de misère affective et sexuelle malgré les opportunités. Avec la précipitation et le besoin d’affection ou de sexe, on se jette sur des relations néfastes pour nous. On reproduit un schéma inconscient qui nous colle à la peau longtemps. D’où les fameuses phrases du type « Je n’attire que ce type de personnes ! » ou « Je n’ai pas de chance en amour… ». Prenez du recul et soyez honnête avec vous-même. Le souci ne vient peut-être pas que des autres mais aussi de vous. Avec le temps, on apprend à se connaître et on sait ce qu’on veut et surtout ce qu’on ne veut plus. Avancez à tâtons sans vous fermer aux autres et agissez en conséquence. Sachez mettre sur la table vos besoins. Si un gros drapeau rouge se dresse, arrêtez-vous là car ça finira probablement mal. Avec des personnes bonnes pour vous, la frustration n’existera plus jamais.

5- Se faire aider

Il est parfois conseillé de consulter un professionnel. Ce n’est pas une honte de se faire aider. La vérité est qu’on a besoin de contrôle dans notre vie, et le simple fait d’avouer qu’on ne maîtrise pas tout est une souffrance. On préfèrera rester dans la boue et essayer de s’en sortir en solo plutôt que d’aller chercher l’aide d’un inconnu. Pourtant, c’est la meilleure décision que vous pourriez prendre. Envisagez-le !

6- Prendre soin de soi

Au-delà de la confiance en soi, il faut aussi rappeler qu’il est primordial de prendre soin de vous. Pour avoir une vie sexuelle et sentimentale épanouie, il faut faire des rencontres et plaire. Pour attirer, rien ne vaut ce que vous dégagez à la fois à l’extérieur et à l’intérieur. Si votre corps ne vous plaît pas, mangez mieux et faites du sport. Si vous vous sentez triste et déprimé, changez votre quotidien et faites-vous aider. Dormez mieux, sortez, arrêtez ce qui ne vous convient plus, quitte à changer de travail ou de cadre de vie. Ce n’est pas en faisant la même chose que vous parviendrez à changer votre situation, et encore moins en attendant que cela vienne des autres. Le changement se fera de l’intérieur, c’est-à-dire par nul autre que vous !

7- Relativiser sur le sexe et les relations

Ce dernier conseil est très important. Pensez-vous réellement que le sexe et l’amour sont une finalité ? Ce manque et cette frustration que vous avez aujourd’hui, d’où viennent-elles ? Cela vous définit-il ? Il est important de prendre du recul et de vous rendre compte que c’est votre propre personne qui compte, que vous n’avez pas besoin de quelqu’un d’autre pour cela. Le bonheur du sexe, vous pouvez le trouver en solitaire en explorant votre corps. L’amour, il est en vous et autour de vous. C’est une chose à donner, pas à quémander et à recevoir. Vos amis, vos animaux, votre famille, etc. peuvent recevoir cet amour. Car le plus important et satisfaisant est de donner et de se donner à soi-même. N’idéalisez pas le sexe et les relations, car cela ne dure pas éternellement. Que comptez-vous léguer au monde ? Quelle trace voulez-vous laisser ? Quel est votre objectif de vie ? Ça, ce sont des choses qui vont durer et qui importent énormément. L’épanouissement passe par autre chose que les envies soudaines. Allez le chercher en vous, trouvez-le, et vous remarquerez une chose : vous n’aurez plus besoin de rien d’autre.

La misère affective et sexuelle est une souffrance qui commence par être guérie au fond de soi-même. Envie d’un challenge pour changer votre quotidien en mieux ? J’ai justement un petit défi sur 30 jours qui changera votre vie !